Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > La fin des temps > La famine avec un cheval de retard...         

La famine avec un cheval de retard...

Chevalier noir - Musée de St Petersbourg

La majorité des observateurs, athées et chrétiens y compris, citent souvent — à tort selon moi — le cavalier noir du troisième sceau du livre de l'Apocalypse pour illustrer les temps de famine qui viennent et qui amorceront la période de la grande tribulation.

Voici le troisième sceau si souvent cité :

Apocalypse 6:5-6
Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait: Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. 6 Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; ET ne fais point de mal à l'huile et au vin.

Contrairement à Darby, la traduction Second ne rend pas correctement la dernière phrase : le mot grec «kai» dans ce contexte signifie «et» et non pas «mais».

Qu'annonce donc le troisième être vivant au cavalier qui monte le cheval noir ? Lui confie-t-il la tâche de propager la famine et la disette sur toute la planète ? Loin de là, car comme nous allons le voir, il y a un problème de timing si l'on considère les évènements passés et en cours !
Pour comprendre ce dont il s'agit, il convient de passer en revue les chevaux de l'Apocalypse.

Le premier cheval de l'Apocalypse

Apocalypse 6:2
Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre.

Le cheval blanc du premier sceau semble illustrer les progrès fulgurants et éclatants de la science et de la médecine — les cols blancs — au début du 20° siècle.

Le deuxième cheval de l'Apocalypse

Apocalypse 6:3-4
Quand il ouvrit le second sceau, j'entendis le second être vivant qui disait: Viens. 4 Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée.

Le cheval rouge du second sceau semble illustrer les deux premières guerres mondiales. Notez qu'il n'est nullement fait mention du nombre de morts engendrées par ces guerres ayant versé un sang inquantifiable.

Le troisième cheval de l'Apocalypse

Apocalypse 6:5-6
Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait: Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. 6 Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; et ne fais point de mal à l'huile et au vin.

Selon moi, celui qui monte le troisième cheval noir n'est pas du tout chargé de répandre la famine !
Tout au contraire, il annonce les échanges de marchandises, le commerce mondial florissant, la prospérité, la richesse, l'abondance. Tout ceci est illustré par la balance utilisée par les marchands pour peser leurs produits.
Et c'est exactement ce que l'humanité (dans son ensemble) a connu depuis la fin des deux guerres mondiales : c'est justement ce qu'on a appelé la «société de consommation» !

Pour appuyer mon propos, nous avons la preuve que la formule «une mesure de ceci pour tant, deux mesures de cela pour tant» est bel et bien un signe d'abondance et non de famine puisqu'on retrouve exactement la même formule dans la bouche d'Élisée qui prophétise la prospérité et l'abondance aux israélites assiégés qui, subissant alors la famine, en étaient réduits à manger leurs propres enfants :

2 Rois 7:1-2
Élisée dit: Écoutez la parole de l'Éternel! Ainsi parle l'Éternel: Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d'orge pour un sicle, à la porte de Samarie. 2 L'officier sur la main duquel s'appuyait le roi répondit à l'homme de Dieu: Quand l'Éternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle? Et Élisée dit: Tu le verras de tes yeux; mais tu n'en mangeras point.


Le quatrième cheval de l'Apocalypse

Apocalypse 6:7-8
Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait: Viens. 8 Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la FAMINE, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.

C'est uniquement dans le quatrième sceau qu'on trouve nommément le mot «famine». Et c'est également dans le quatrième sceau que l'on découvre le nombre des victimes que ce cheval vert va générer par la guerre, la famine et les maladies : un quart de l'humanité, soit près de deux milliards d'âmes en 2022...

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi le président Macron, celui-là même qui nous annonçait que «la bête de l'évènement est là», nous prédit maintenant «la fin de l'abondance» à grands renforts de relais médiatiques...
   



Conclusion

Donc, oui, selon moi, c'est bien la fin de l'abondance et la survenue de la famine qui guettent l'humanité dans les mois qui viennent. Mais pas seulement : le quatrième cavalier de l'Apocalypse augure aussi l'arrivée de la guerre mondiale et de la peste à l'échelle planétaire.

Le terrain est déjà bien préparé avec la guerre Russie-USA sur le sol ukrainien et le conflit larvé entre Chine et USA à Taïwan... Comparé à la mortalité du covid, les 2 milliards de victimes prophétisées devraient nous faire refléchir et nous rapprocher de Dieu encore plus.

Accessoirement, nous avons également connaissance de notre situation sur l'échelle du temps divin...

Que Dieu vous garde et vous guide !


 Publié le 05-09-2022 par Thierry R.  Mod. le --   Copie autorisée avec mention de l'auteur

  Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette* :

Quand on est sonné, on peut voir combien de chandelles...?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ