Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > La fin des temps > Réflexions sur l'enlèvement...      

Réflexions sur l'enlèvement des saints...

Préambule : lorsque je parle de l'enlèvement des saints, je précise d'emblée que je ne me projette pas dans ce groupe. Non pas par fausse humilité mais par une vraie connaissance de ce que je suis ou plutôt de ce que je ne suis pas.
Une grande majorité de chrétiens modernes n'ont qu'une hâte, celle de voir Yeshua («Jésus») revenir et enlever Ses disciples de ce monde avant la Grande Tribulation. Cette espérance se base sur les lettres de Paul aux Thessaloniciens :

1 Thessaloniciens 4:15-17
Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. 16 Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. 17 Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 18 Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.

Le sujet a tellement été abordé et vulgarisé ces dernières années qu'il doit rester probablement très peu de chrétiens qui ignorent encore que «enlevé» se dit «harpazo» en grec et «rapture» en anglais.


Et voici les propos de Paul dans la deuxième épître aux Thessaloniciens :

2 Thessaloniciens 2:3-8
Version Segond
Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, 4 l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. 5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore chez vous? 6 Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. 7 Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8 Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement.

Version Darby
Que personne ne vous séduise en aucune manière, car ce jour-là ne viendra pas que l'apostasie ne soit arrivée auparavant et que l'homme de péché n'ait été révélé, le fils de perdition, 4 qui s'oppose et s'élève contre tout ce qui est appelé Dieu ou qui est un objet de vénération, en sorte que lui-même s'assiéra au temple de Dieu, se présentant lui-même comme étant Dieu. 5 Ne vous souvenez-vous pas que, quand j'étais encore auprès de vous, je vous disais ces choses? 6 Et maintenant vous savez ce qui retient pour qu'il soit révélé en son propre temps. 7 Car le mystère d'iniquité opère déjà; seulement celui qui retient maintenant, le fera jusqu'à ce qu'il soit loin. 8 Et alors sera révélé l'inique, que le Seigneur Jésus consumera par le souffle de sa bouche et qu'il anéantira par l'apparition de sa venue;

Version Chouraqui
Que personne ne vous abuse d’aucune manière, car l’apostasie doit venir d’abord, et se découvrir l’homme sans tora, le fils de la destruction, 4 l’adversaire exalté contre tout ce qui a nom d’Elohîms ou est vénéré, de manière à s’asseoir lui-même dans le sanctuaire d’Elohîms et à montrer qu’il est lui-même Elohîms. 5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais déjà cela, quand j’étais avec vous ? 6 Et maintenant vous savez ce qui retient, pour qu’il se découvre en son temps à lui. 7 Oui, le mystère de la non-tora oeuvre déjà. Celui qui retient est maintenant là jusqu’à ce qu’il soit écarté. 8 Alors sera découvert le sans-tora, que l’Adôn Iéshoua‘ détruira par le souffle de sa bouche, qu’il anéantira dans l’éclat de son avènement

La chronologie est donc selon Paul :
  1. Éloignement ou disparition de «celui qui le retient» (des disciples, de l'Esprit Saint, d'un ange ?)
  2. Apparition de la bête
La plupart des exégètes s'entendent pour affirmer selon les différentes versions que «celui qui retient» l'impie / l'inique / le sans-torah est l'Esprit Saint et que cet être maléfique apparaîtra lorsque l'Esprit Saint aura disparu / sera loin / sera écarté. Pour beaucoup de commentateurs, une fois que les disciples de Yeshua auront été enlevés, l'Esprit Saint ne sera plus présent sur terre. C'est alors que l'entité satanique entrera en scène.

Identifions les protagonistes

J'ai pour ma part une grille de lecture un peu plus nuancée et quelque peu différente que je vais vous exposer dans cet article.

Pour ce faire, allons dans Apocalypse :

Apocalypse 12:1-5
Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. 2 Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement. 3 Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. 4 Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. 5 Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.

Le chapitre 12 de l'Apocalypse dépeint une femme enceinte sur le point d'accoucher un enfant qui doit paître les nations avec une verge de fer.
La femme, c'est l'assemblée des disciples, l'ekklesia, l'Église, Israël réuni (ie, Israël et Juda, le Royaume du Nord et le Royaume du Sud).
Cette femme est en travail et dans les douleurs de l'enfantement, nous indique la prophétie. Mettez cela dans un coin de votre tête.

Mais qui est l'enfant qui doit paître toutes les nations et est enlevé vers le trône de Dieu ? Nous serions tentés de déclarer que c'est Yeshua, évidemment. Qui d'autre cela pourrait-il être ?
C'est simple, lisons encore l'Apocalypse :

Apocalypse 2:26
À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations. 27 Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père.

Apocalypse 3:21
Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.

De la bouche même de Yeshua, l'enfant est donc la communauté des vainqueurs récompensés par Yeshua Lui-même.
Et qu'arrive-t-il également à cet enfant ?
IL est enlevé («harpazo») vers Dieu et vers son trône. On retrouve ici exactement le même mot utilisé par Paul dans sa première lettre aux Thessaloniciens.

Quand aura lieu l'enlèvement ?

Un enlèvement avant la tribulation ou après la tribulation ? Personne ne le sait ? Vraiment ? N'y a-t-il donc aucune prophétie de l'enlèvement ? Aucun prophète n'a-t-il donc jamais évoqué le sujet ?
Bien sûr que oui (et là je rends à César ce qui appartient à César et tire mon chapeau à Steve Moutria de Torah Family qui était auparavant chez 119 Ministries).

Steve Moutria (portant des tzit-tziot et pas de kippa en accord avec la Torah...)

Qu'a donc découvert Steve ?
Il a mis en lumière la relation entre une prophétie d'Esaïe et une prophétie de Jean dans son Apocalypse.
Relisons Apocalypse 12 :

Apocalypse 12:1-5
Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. 2 Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement. 3 Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. 4 Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. 5 Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.

Et lisons maintenant Esaïe 66 :

Esaïe 66:7-9
Avant d'éprouver les douleurs, Elle a enfanté; Avant que les souffrances lui vinssent, Elle a donné naissance à un fils. 8 Qui a jamais entendu pareille chose? Qui a jamais vu rien de semblable? Un pays peut-il naître en un jour? Une nation est-elle enfantée d'un seul coup? À peine en travail, Sion a enfanté ses fils! 9 Ouvrirais-je le sein maternel, Pour ne pas laisser enfanter? dit l'Éternel; Moi, qui fais naître, Empêcherais-je d'enfanter? dit ton Dieu.

La relation entre les deux prophéties est plus qu'évidente : elle saute aux yeux (grâce à Steve Moutria, rappelons-le).
Et que ressort-il de ces deux prophéties ? Sinon que l'enfant à naître sera enfanté avant même que la femme ne commence à éprouver les douleurs. À peine le travail aura-t-il commencé que la femme aura donné naissance à son fils ! Voilà ce que prophétise Esaïe !

Avant la Grande Tribulation ?

Mais ce n'est pas terminé, j'ai découvert autre chose...


Que nous dit Jean dans Apocalypse 12 ?

Apocalypse 12:7-9
Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, 8 mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. 9 Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. [...] Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps.

Qu'il y eut guerre dans le ciel et que le dragon fut précipité sur terre.
Mais quand donc le dragon fut-il précipité sur terre ? Avant ou après la naissance de l'enfant ?
Après !

Apocalypse 12:13-14
Quand le dragon vit qu'il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui AVAIT ENFANTÉ l'enfant mâle. 14 Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu'elle s'envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d'un temps, loin de la face du serpent.


Que nous dit Paul dans sa lettre aux Thessaloniciens ?
Que l'homme impie doit apparaître avant ou après que celui qui le retient ait disparu / soit loin / soit écarté ?
Paul écrit que celui qui le retient doit avoir disparu / être loin / être écarté pour que l'homme du péché / l'impie puisse apparaître.

Lisons à nouveau le texte de Paul :

2 Thessaloniciens 2:3-8
Version Segond
Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, 4 l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. 5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore chez vous? 6 Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. 7 Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. 8 Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement.

Version Darby
Que personne ne vous séduise en aucune manière, car ce jour-là ne viendra pas que l'apostasie ne soit arrivée auparavant et que l'homme de péché n'ait été révélé, le fils de perdition, 4 qui s'oppose et s'élève contre tout ce qui est appelé Dieu ou qui est un objet de vénération, en sorte que lui-même s'assiéra au temple de Dieu, se présentant lui-même comme étant Dieu. 5 Ne vous souvenez-vous pas que, quand j'étais encore auprès de vous, je vous disais ces choses? 6 Et maintenant vous savez ce qui retient pour qu'il soit révélé en son propre temps. 7 Car le mystère d'iniquité opère déjà; seulement celui qui retient maintenant, le fera jusqu'à ce qu'il soit loin. 8 Et alors sera révélé l'inique, que le Seigneur Jésus consumera par le souffle de sa bouche et qu'il anéantira par l'apparition de sa venue;

Version Chouraqui
Que personne ne vous abuse d’aucune manière, car l’apostasie doit venir d’abord, et se découvrir l’homme sans tora, le fils de la destruction, 4 l’adversaire exalté contre tout ce qui a nom d’Elohîms ou est vénéré, de manière à s’asseoir lui-même dans le sanctuaire d’Elohîms et à montrer qu’il est lui-même Elohîms. 5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais déjà cela, quand j’étais avec vous ? 6 Et maintenant vous savez ce qui retient, pour qu’il se découvre en son temps à lui. 7 Oui, le mystère de la non-tora oeuvre déjà. Celui qui retient est maintenant là jusqu’à ce qu’il soit écarté. 8 Alors sera découvert le sans-tora, que l’Adôn Iéshoua‘ détruira par le souffle de sa bouche, qu’il anéantira dans l’éclat de son avènement


Et c'est ici la chose étonnante que j'ai découverte...
Dans la phrase «il faut que celui qui retient [l'apparition de la bête] ait disparu», toutes les versions traditionnelles (que je connais en tout cas) introduisent une notion de disparition, d'éloignement, de mise à l'écart.

En version Segond, l'entrée Strong correspondant à «ait disparu / soit loin / soit écarté» n'apparaît pas sur viadei (je suis désolé, il faut que je prenne le temps de rectifier...). Il faut passer en version KJV pour le faire apparaître : il s'agit du mot «ginomai» dont la fiche Strong est visible ici.

Or le sens premier du mot grec «ginomai» (strong G1096) n'a rien à voir avec une notion de disparition ou d'éloignement. Non, tenez-vous bien, le sens premier du mot grec «ginomai» signifie littéralement «venir à la vie», «commencer à être».

Et qu'est-ce donc que «venir à la vie» ou «commencer à être» si ce n'est précisément «naître» ?...

En conclusion, si on reprend les termes de Paul et si on fait une synthèse avec les prophéties d'Esaïe et de Jean, il faut d'abord que l'enfant qui retient l'impie soit né et enlevé pour que l'impie puisse à son tour apparaître sur terre.

Mais, pourriez-vous objecter, il nous est dit que le diable fit la guerre au reste de la postérité de la femme :

Apocalypse 12:17
Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus.

Il est bien dit que c'est le reste qui sera persécuté, pas la totalité.
Tous les disciples de Yeshua ne font pas partie des prémices. «Une partie» de l'enfant de la femme sera donc bien enlevée avant la venue de la bête mais une autre partie sera éprouvée après son apparition. 

Ce reste («quelques-uns») est évoqué par Yeshua lorsqu'IL écrit à l'ange de l'église de Smyrne (notez que Yeshua ne reproche absolument rien à cette église si ce n'est peut-être qu'ils doivent être éprouvés) :

Apocalypse 2:8-10
Écris à l'ange de l'Église de Smyrne: Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie: 9 Je connais ta tribulation et ta pauvreté (bien que tu sois riche), et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan. 10 Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.


Je n'ai pas de dogme à défendre sur le sujet. Je ne fais qu'apporter mes réflexions sur la table et si cela peut vous apporter un peu de réconfort en Yeshua, j'aurais réussi mon challenge ! Dans tous les cas, enlèvement avant ou après la Grande Tribulation, il faut se tenir prêt !

Que Elohim vous donne de tenir debout jusqu'à la fin !


 Publié le 08-07-2021 par Thierry R.   Copie autorisée avec mention de l'auteur

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Combien font six et trente-cinq ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ