Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Science & medias > L'obstination des scientifiques

L'obstination des scientifiques

Les hommes ont longtemps appelé "hasard" ce qui échappait à leur compréhension...
Eric Naulleau

# L'univers a été créé à partir de rien, sans blague ?
# Darwin s'est lamentablement planté mais on ne vous le dit pas !
# Les cellules vivantes ne peuvent provenir de rien...
# Les protéines et l'improbabilité mathématique
# La vidéo récapitulative...

Imaginez que vous tombiez par hasard sur un gigantesque chateau d'allumettes superbement réalisé. Pour savoir qui l'a fait, il y a deux possibilités : soit vous vous dites qu'il s'agit de quelqu'un de très minutieux et très patient qui a passé du temps à les disposer soigneusement et précautionneusement, soit vous pouvez également décider de croire et d'affirmer que quelqu'un s'est amusé à lancer des allumettes au hasard les unes après les autres et qu'au fil du temps cela a fini par générer ce superbe chateau d'allumettes qui se trouve devant vos yeux.

L'obstination des scientifiques est aberrante et pousse même jusqu'à l'absurde... L'élite scientifique est en train de littéralement conditionner la population pour qu'elle accepte sans contredit ses points de vue sur l'origine et le sens de la vie.

Prenez le temps de visionner la vidéo qui suit cet article en bas de cette page (sous-titrage en français)...

Instants choisis sur le Big Bang

"Vous êtes-vous déjà posé la question : "d'où vient l'univers" ou pourquoi tout existe au lieu de rien ? Les athées avaient l'habitude de dire que l'univers était juste éternel et sans cause. Mais les preuves astrophysiques indiquent que l'univers a commencé à exister durant une immense explosion il y a environ 15 milliards d'années (c'est ce qu'on appelle le Big Bang). La majorité des gens ne se rendent pas compte que non seulement toute la matière ainsi que l'énergie furent créées lors de cet évènement, mais aussi l'espace physique et le temps. Ceci est de la plus haute importance car la théorie du Big Bang comme le souligne l'astronome Fred Hoyle, implique que l'univers a été créé à partir de rien.
Mais cela devient embarrassant pour les athées. Car un partisan de la théorie du Big Bang, s'il est athée, doit croire que l'univers a été créé de rien par rien. Mais bien sûr, cela n'a pas de sens, car rien  ne peut provenir de rien..."

La majorité des scientifiques s'accordant sur le fait que la matière, l'espace et le temps ayant été créés lors de la création de l'univers, la cause de l'univers est nécessairement immatérielle et non soumise à l'espace et au temps. Seules deux choses correspondent à ces critères : les objets abstraits ou un esprit non matériel.

Selon l'angle sous lequel on se place, soit l'énergie vient en premier et la pensée en deuxième, soit la matière découle de la pensée. C'est l'opposition entre l'athéisme et le théisme. Notez bien qu'il y a des scientifiques de chaque côté.

Le problème des objets abstraits est qu'ils sont déficients en causalité, ie, ils n'ont aucun pouvoir de causer quelque chose. Par exemple le chiffre 1 existe mais il ne crée rien ! Ou bien la loi arithmétique 1+1 = 2 existe certes mais elle n'a jamais rien créé et ne le peut pas. Ainsi donc les lois de la nature ne produisent aucun évènement, elles ne font que décrire le modèle auquel les évènements doivent se soumettre mais elles ne produisent pas d'évènement elles-mêmes.

Reste donc l'hypothèse d'un esprit hors de la matière, hors de l'espace et hors du temps... en d'autres termes, Dieu...

Sur Darwin

Darwin soutenait que toutes les espèces descendent d'un ancêtre commun par le biais d'infimes mutations étalées dans une longue période de temps. Darwin ne pouvait alors avancer de preuves soutenant ses affirmations et n'ignorait pas les nombreux faits qui invalidaient sa théorie. Il a admis ces problèmes dans le chapître VI "Difficultés à propos de la théorie". Il espérait qu'un jour ces problèmes seraient surmontés par de nouvelles découvertes scientifiques mais en réalité les progrès de la recherche scientifique ont réfuté les affirmations de Darwin les unes après les autres.

Darwin affirmait que toutes les espèces ont évolué à partir d'un ancêtre commun mais comment la première cellule vivante est-elle apparue ? Darwin n'a pas tenté du tout de répondre à cette question. Il n'était même pas conscient que cela constituerait l'un des plus grands écueils de sa théorie. La compréhension primitive de la science à l'époque supposait que la vie avait une structure très simple. En raison d'une théorie nommée "génération spontanée" devenue populaire depuis le Moyen-Age, on pensait que la vie pouvait surgir spontanément de la matière non vivante. On croyait alors que les grenouilles provenaient spontanément de la boue et que les insectes provenaient des restes de la nourriture et des expériences étaient faites pour prouver cela. On laissait du blé sur un chiffon et on attendait que des souris en émergent. Les vers sur la viande constituaient également une preuve que la vie pouvait naître de la matière inerte. Ce n'est que plus tard que l'on découvrit que les vers provenaient de larves pondues par les mouches sur la viande.
Mais 5 ans après la publication de "De l'Origine des espèces", Louis Pasteur réfuta scientifiquement ces mythes qui étaient à la base de la théorie de l'évolution.

Dans les années 50, Alexander Oparin s'est penché sur l'origine de la cellule afin d'expliquer comment la première cellule vivante qui est censée représenter l'ancêtre de tous les êtres vivants selon la théorie de l'évolution, aurait pu naître par hasard de la matière inerte. Mais il échoué et a dû reconnaître que "l'origine de la première cellule restait l'aspect le plus troublant de la théorie de l'évolution"...

Les évolutionnistes, y compris jusqu'au XX° siècle, qui ont succédé à Oparin afin de soutenir une explication évolutionniste à l'origine de la vie n'ont pas réussi dans leurs tentatives de reproduire la vie à partir de rien. Même Jeffrey Bada, l'un des plus grands partisans de Darwin a dû admettre son échec.

Sur les cellules vivantes

L'invention de microscopes au XX° siècle a mis en évidence que l'organisation complexe qui règne au sein d'une cellule vivante, ne peut être le seul  produit du hasard. Une cellule vivante mesure environ 1/100ème de millimètre, dispose d'une membrane intelligente qui contrôle ce qui sort et ce qui rentre dans la cellule, et est composée de milliers de minuscules éléments qui fonctionnent dans une parfaite harmonie mutuelle. Les cellules possèdent des fonctions évoluées afin de survivre et sont même pourvues de moteurs pour se déplacer.

Pour vous faire une idée, une cellule comprend des centrales électriques, des usines de haute technologie, une banque de données sophistiquée, d'immenses systèmes de stockage, des raffineries de pointe. Afin qu'une cellule puisse exister, tous ces éléments doivent au préalable exister et fonctionner simultanément.

Il est donc impossible qu'un système si complexe puisse avoir émergé par le seul fait de coïncidences.

Sur les protéines

Même sur une période de temps d'un milliard d'années, quelle est la probabilité qu'une protéine (qui est un élément essentiel de la vie d'une cellule) puisse émerger par hasard avec les acides aminés qui interagissent les uns avec les autres dans cette soupe cellulaire ?

Problème n°1

Doug Axe est un scientifique diplômé de Caltech, dont la spécialité est la biologie moléculaire, qui a travaillé pendant 14 ans à l'Université de Cambridge. Il souhaitait savoir quelle était la probabilité d'obtenir une seule séquence d'acides aminés fonctionnels (donc une protéine) parmi le vaste champ de toutes les combinaisons possibles. Il a déterminé que cette probabilité était de 1/1074 (10 suivi de 74 zéros..).

Problème n°2

Ce n'est pas terminé ! Comme dans un jeu de LEGO, pour construire une protéine, les acides aminés doivent être attachés ensemble avec ce que l'on appelle des liaisons peptidiques. Dans la nature, une liaison peptidique se produit environ une fois sur deux. La moitié des liaisons qui attachent les acides aminés d'une molécule quelconque ne sont pas peptidiques et si vous avez une seule liaison non peptidique dans une chaîne, vous ne pouvez pas obtenir de protéine. Pour constituer (la chaîne d') une protéine, d'une longueur d'environ 150 acides aminés, vous avez donc une chance sur deux d'obtenir le bon type de liaison (peptidique) de chaque côté des acides. Ce qui mathématiquement représente 1 chance sur 2 x 1 chance sur 2 x 1 chance sur 2 etc. Donc pour 149 liaisons, la chance d'avoir les bonnes liaisons peptidiques est de 1/1045 (10 suivi de 45 zéros...)

Problème n°3

Ce n'est pas encore terminé ! Lors de la construction d'une protéine, un acide aminé peut être de 2 types : une conformation isomérique gauche ou une conformation isomérique droite (c'est ce qu'on appelle des isomères optiques).

La conformation isomérique gauche est la seule qui puisse être utilisée pour construire une protéine. Un seul acide aminé avec une conformation isomérique droite et c'est toute la formation de la protéine dans son ensemble qui est compromise. Là aussi, mathématiquement, la probabilité représente 1 chance sur 2 x 1 chance sur 2 x 1 chance sur 2 etc. Donc pour 150 possibilités de conformation isomérique, la chance d'avoir la bonne conformation isomérique gauche est là aussi de 1/1045 (10 suivi de 45 zéros...)

Pour résumer, le total de ces trois probabilités d'obtenir par hasard, même une courte chaîne de protéine est de 1/1074 x 1/1045 x 1/1045 = 1/10164

Or pour comprendre l'aberration de cette probabilité d'obtenir par hasard une très courte chaîne de protéine, sachez que :
1/1080 représente le nombre de particules élémentaires dans tout l'univers tout entier
1/1016 représente le nombre de secondes écoulées depuis le Big Bang
1/10139 représente le nombre global d'évènements depuis le commencement de l'univers

Si on en croit les tenants de la vie "spontanée", il faudrait avaler sans broncher que la première protéine est apparue par miracle sur cette planète alors qu'elle avait une seule chance sur
1000000000000000000000000000000000000000  000000000000000000
000000000000000000 000000000000000000000000
00000000000000000000000000000 000000000000000000000000000000000000 !!!

C'est pour cela que les scientifiques honnêtes sont très sceptiques sur le fait que la vie ait pu apparaître par hasard...

Alors, je dis oui, il y a eu miracle, c'est le miracle de la vie, c'est le miracle de Dieu.







Publié le 10-04-2016 par Thierry Riviere   Copie autorisée (avec mention de l'auteur et lien vers l'article original)

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Combien font trois fois quatre ? Notez-le en lettres


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ