Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Comprendre la Bible > Tout ramène à Yeshua         

Tout ramène à Yeshua, même la grammaire !

Tout ramène à Yeshua. C'est ce que nous indique Paul :

Colossiens 1:16
Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.


Yeshua est le commencement

Yeshua est le premier-né de toute la création et est au centre et au coeur de toute la création, dès son origine :

Proverbes 8:22-27
L'Éternel m'a créée la première de ses oeuvres, Avant ses oeuvres les plus anciennes. 23 J'ai été établie depuis l'éternité, Dès le commencement, avant l'origine de la terre. 24 Je fus enfantée quand il n'y avait point d'abîmes, Point de sources chargées d'eaux; 25 Avant que les montagnes soient affermies, Avant que les collines existent, je fus enfantée; 26 Il n'avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, Ni le premier atome de la poussière du monde. 27 Lorsqu'il disposa les cieux, j'étais là; Lorsqu'il traça un cercle à la surface de l'abîme

Colossiens 1:15
Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.

Colossiens 1:18
Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.


Nous retrouvons cette notion de commencement constamment associée à Yeshua chez l'apôtre Jean qui enseigne exactement les mêmes choses :

Jean 1:1-3
Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2 Elle était au commencement avec Dieu. 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.

Souvent les chrétiens s'arrêtent au premier verset pour affirmer que Yeshua est le Dieu unique, Dieu le Père mais oublient opportunément le deuxième verset qui vient soutenir une deuxième fois que «la Parole était avec Dieu»... Pour aller plus loin sur le sujet, lisez cet article

Une histoire d'alphabet

C'est Yeshua LUI-même qui le confirmera définitivement dans l'Apocalypse en rappelant par trois fois qu'IL est au commencement:

Apocalypse 1:8
Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant.

Apocalypse 21:6
Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. À celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

Apocalypse 22:13
Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.


Et c'est à partir de maintenant que cela devient intéressant !
Car Yeshua est juif, IL est même le Roi des juifs et dans quelle autre langue peut-IL s'adresser à Jean (lui-même juif) si ce n'est en hébreu ? 
Dit autrement, ce n'est pas en français, ni même en grec que Yeshua a déclaré «Je suis l'alpha et l'oméga» mais en hébreu...

«Je suis l'alpha et l'oméga» devient donc en hébreu «Je suis l'aleph et le tav», ce qui donne :

Apocalypse 1:8
אָנֹכִי אָלֶף וְתָו


On pourrait ici faire du symbolisme classique et dire que la lettre aleph «א» est composée elle-même de trois lettres :
- le aleph «א» qui traditionnellement signifie la tête, le chef
- le lamed «ל» qui signifie l'apprentissage
- le pé «ף» qui signifie la bouche, donc la parole

La lettre tav «ת» est elle-même composée de deux lettres :
- le tav «ת» qui signifie la marque
- le vav «ו» qui signifie le clou
Yeshua est donc le chef qui nous enseigne par la parole et qui porte la marque du clou.


Un peu de grammaire

Mais je n'ai pas écrit cet article pour répéter ce que vous avez déjà sans doute lu ailleurs plus d'une fois !

J'apprends en ce moment l'hébreu et essaie d'en faire à raison d'une (demi-)heure par jour. Et pour ce faire, j'écoute les cours d'enseignants anglophones disponibles sur YouTube (anglophones car je n'ai pas trouvé de cours francophones structurés. Avis aux amateurs...). 

En hébreu, «un livre» se dit "sepher" «ספר».
Pour exprimer la phrase «je lis un livre», on dira classiquement
«אני קורא ספר» ("ani kore sepher").

«le livre» se dit "ha sepher" «הספר» (on rajoute simplement l'article déterminé "ha").
Pour exprimer la phrase «je lis le livre», c'est simple, pensez-vous, il suffit donc de dire
«אני קורא הספר» ("ani kore ha sepher").

Et bien non, ce n'est pas comme ça que ça marche. En hébreu, avec les verbes transitifs, pour désigner les objets déterminés (ou les noms de personnes), il faut rajouter quelque chose dans la phrase. Il faut rajouter le mot «את».

Pour exprimer la phrase «je lis le livre», il faut donc dire
«אני קורא את הספר» ("ani kore et ha sepher").

Ce quelque chose, ce mot rajouté, je vous le donne en mille : c'est l'alpha et l'oméga. C'est le aleph et le tav. En hébreu, les verbes d"action portant sur un objet déterminé doivent impérativement et nécessairement comporter ce petit mot intraduisible en français mais tout de même présent près de 11000 fois dans toute la Bible.
 

Dès le commencement...

Nous avons vu que Yeshua dit de LUI-même qu'IL est l'alpha et l'oméga, le aleph et le tav, le «את»
Relisons maintenant Jean :

Jean 1:1-3
Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2 Elle était au commencement avec Dieu.

Combien de fois était Yeshua, l'alpha et l'oméga, le aleph et le tav, le «את» au commencement avec Dieu ?
Étonnamment et sans que l'on ne se l'explique, Jean écrit une première fois puis une deuxième fois que la Parole était avec Dieu au commencement. Pourquoi ?

Lorsque nous lisons le tout premier verset de la Bible en français ou même en toute autre langue que l'hébreu, il y a des informations qui se perdent, irrémédiablement.

Genèse 1:1
Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.


Comparons maintenant avec le TNK en hébreu, Genèse 1, verset 1 :

Genèse 1:1
בְּרֵאשִׁ֖ית בָּרָ֣א אֱלֹהִ֑ים אֵ֥ת הַשָּׁמַ֖יִם וְאֵ֥ת הָאָֽרֶץ׃

Et que ou plutôt QUI voyons-nous apparaître dès le commencement avec Dieu ?
Yeshua, l'alpha et l'oméga, le aleph et le tav, le «את».

Par deux fois — comme l'enseigne Jean — la Parole affirme que Yeshua, l'alpha et l'oméga, le aleph et le tav, le «את» est avec Dieu lors de la création, de manière humble et silencieuse.

Yeshua, le Fils de Dieu, est vraiment la Parole de Dieu. IL était au commencement avec Dieu. Vraiment.
Que Son Nom soit béni au-dessus de tout autre nom !


 Publié le 09-12-2021 par Thierry R.  Mod. le --   Copie autorisée avec mention de l'auteur

  Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette* :

Dans le nombre "460233517", le chiffre qui vient après cinq est-il pair ou impair ?
Répondre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ