Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Comprendre la Bible > Les origines juives de l'église

Les origines juives de l'église

Avez-vous déjà entendu parler de Jacques Lien ou de Thomas Croisière ou encore de Monsieur Haricot ? Leurs films ont pourtant fait le tour du monde. Tout le monde les connaît ! Vous ne les avez pas reconnus ? Mais si, voyons. Il s'agit de James Bond, de Tom Cruise et de Mr Bean... On les connaît mieux sous leur nom "original" et on sait tous qu'ils n'ont rien de français. Et si on continue de les appeler par leur nom original, c'est pour qu'ils puissent garder leur authenticité et de l'exotisme à nos yeux.

Saviez-vous que les apôtres ne s'appelaient pas Matthieu, Jacques ou Jean ? Saviez-vous que le vrai nom de Jésus n'est pas Jésus et que les apôtres de Jésus étaient juifs ?
Si oui, pourquoi continue-t-on à les appeler par des noms qui ne sont pas les leurs ?
«L'habitude ou la tradition», direz-vous. Mais à votre avis, que se cache-t-il donc derrière cette volonté d'occidentaliser les noms de Jésus et de Ses apôtres ?

«L'église n'a rien à voir avec les juifs»

C'est à partir de ce postulat satanique que l'église catholique, encouragée et protégée par Constantin, a développé une contre-culture juive, un sentiment anti-juif voire anti-sémite. Il n'est qu'à lire les délibérés des premiers conciles catholiques de l'époque :

Synode de Laodicée (343-381)
«Les chrétiens ne doivent pas judaïser et se tenir oisifs le jour du sabbat, mais qu'ils doivent travailler ce jour-là ; qu'ils honorent le jour du Seigneur et qu'ils s'abstiennent autant que possible, en leur qualité de chrétiens, de travailler en ce jour. S'ils persistent à judaïser, qu'ils soient anathèmes au nom du Christ.»

Synode de Vannes (Bretagne) (465)
«Les clercs ne doivent pas manger avec les juifs

Il n'est donc pas étonnant que les traducteurs catholiques des évangiles et des épîtres ne pouvaient pas faire autrement qu'affubler les apôtres juifs de noms occidentaux pour diluer et estomper leur origine juive !

Ainsi Yitzchak est-il devenu Isaac.
Moshe est devenu Moïse.
Yosef est devenu Joseph.
Yeshua est devenu Jésus.
Mattityahu est devenu Matthieu.
Yochanan est devenu Jean.
Ya’acov est devenu Jacques.

Ce ne sont là que quelques exemples d'occidentalisation des noms des apôtres et des personnages bibliques. L'objectif non avoué étant de parvenir à «évangéliser» le plus grand nombre de personnes tout en écartant autant que possible tout rapprochement avec les juifs. Un vrai travail d'équilibriste dont il faut souligner ici à la fois le zèle et le succès de l'entreprise. 


Regardez attentivement l'inscription traditionnelle des catholiques sur les représentations de la croix. Qu'y lisez-vous ? INRI... Savez-vous ce que signifie ce sigle ? Saviez-vous même que «INRI» était un sigle qui illustre à la fois la paresse, l'ingratitude et l'antisémitisme des catholiques ?

Voici ce que vous devriez y lire :

Jean 19:19-20
Pilate fit une inscription, qu'il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue: Jésus de Nazareth, roi des Juifs. 20 Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville: elle était en hébreu, en grec et en latin.

Cette inscription «Jésus de Nazareth, roi des juifs» fut rédigée par trois fois (en hébreu, grec et en latin). On pourra plaider le manque de place. «On n'allait quand même pas surcharger l'élégance de cette belle croix avec une inscription aussi lourde.» Vous avez sans doute raison. Après tout, ce n'est que Jésus sur la croix. Ce n'est pas comme si c'était le Fils de Dieu en personne...



Le salut vient des juifs

Jésus, le roi des juifs a déclaré :

Jean 4:22
le salut vient des juifs

Mais en notre qualité de bons païens occidentaux, nous préférons privilégier les raisonnements de Jérôme, Benoit, Augustin, Luther, Calvin, Spurgeon, — tous réputés être de bons juifs de culture et de tradition, c'est bien connu... — et nous comptons sur eux — des païens occidentaux — pour nous guider vers le salut et comprendre les Paroles de Jésus ou les lettres de Pierre, de Jacques ou de Paul...

Pierre, Jacques ou Paul étaient des hébreux, des juifs qui écrivent comme des juifs et réflechissent comme des juifs. Comment peut-on prétendre comprendre la pensée juive si on n'est pas juif soi-même ou imprégné de la culture juive ? Comment peut-on croire que l'on peut comprendre Paul en lisant ce qu'il écrit avec une compréhension occidentale ? Ce n'est tout simplement pas possible.

Un occidental peut comprendre Paul intellectuellement... Jusqu'à un certain point. Car tôt ou tard, l'occidental se fourvoiera, sera perdu et sera persuadé que Paul se contredit. Par exemple, dans la même lettre aux Romains, Paul dit une chose et son exact contraire :

Romains 2:13
Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés.

Romains 3:28
Car nous pensons que l'homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi.

Pour comprendre de quoi parle Paul, il faut impérativement chausser les lunettes de la foi juive.

Ne méprisez pas l'avertissement de Pierre :

2 Pierre 3:16
Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine.
Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.


Que Dieu nous guide vers le salut en Jésus-Christ, le roi des juifs !


Publié le 26-09-2019 par Thierry Riviere   Copie autorisée (avec mention de l'auteur et lien vers l'article original)

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Quels sont les deux derniers chiffres dans le nombre "61345745" ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ