Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Comprendre la Bible > Le sceau de Dieu      

Le sceau de Dieu

Le tav hébreu ou la marque de Ezékiel 9

Pour connaître l'avenir et être sûr de ne pas se tromper, plutôt que de se perdre en conjectures et inventer des doctrines et des théories diverses, il vaut mieux se tourner vers le passé et analyser les prophéties pour comprendre et discerner l'avenir. C'est la Parole de Dieu elle-même qui l'affirme :

Ecclésiaste 1:9
Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

Esaïe 46:10
J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j'exécuterai toute ma volonté.

Amos 3:7
Car le Seigneur, l'Éternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.


Lorsque nous lisons Apocalypse, nous apprenons que les méchants recevront une marque sur la main droite ou le front :

Apocalypse 13:15-17
Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. 16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

et nous savons également que 144000 personnes recevront la marque du sceau de Dieu sur le front :

Apocalypse 7:2-3
Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant; il cria d'une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer, 3 et il dit: Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.

Apocalypse 9:3-6
De la fumée sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu'ont les scorpions de la terre. 4 Il leur fut dit de ne point faire de mal à l'herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n'avaient pas le sceau de Dieu sur le front. 5 Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois; et le tourment qu'elles causaient était comme le tourment que cause le scorpion, quand il pique un homme. 6 En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d'eux.

S'il est vrai que les contours de la marque de la bête restent encore flous au moment où vous lisez ces lignes (Septembre 2021), en est-il de même pour la marque du sceau de Dieu ? Pour certains croyants, le sceau de Dieu, c'est l'Esprit Saint. Pour d'autres, c'est l'observation du shabbat. Pour d'autres encore, c'est l'observation des commandements ou bien l'amour...

Par le passé, Dieu n'a-t-IL donc jamais marqué des hommes de Son sceau avant de laisser libre cours à Sa colère ?
La réponse est «oui». Dieu a effectivement déjà marqué — prophétiquement et réellement — des hommes de Son sceau avant de punir Jérusalem. 
Nous lisons ceci dans Ezékiel :

Ezékiel 9:3-7
La gloire du Dieu d'Israël s'éleva du chérubin sur lequel elle était, et se dirigea vers le seuil de la maison; et il appela l'homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture.

4 L'Éternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent.

5 Et, à mes oreilles, il dit aux autres: Passez après lui dans la ville, et frappez; que votre oeil soit sans pitié, et n'ayez point de miséricorde! 6 Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes; mais n'approchez pas de quiconque aura sur lui la marque; et commencez par mon sanctuaire! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. 7 Il leur dit: Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis!... Sortez!... Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville.

Curieusement, tous les érudits et exégètes connaissent très bien cette prophétie d'Ezékiel — puisque tous savent parfaitement que la marque est un tav — mais aucun n'a fait (ou voulu faire) le parallèle avec le sceau de Dieu dans Apocalypse. Pourtant, tous les commentateurs bibliques sont très friands de parallélismes en tout genre entre les éléments de l'Ancienne Alliance et de la Nouvelle Alliance. Mais là, rien. Nada. Silence gêné. Mutisme général.

Considérez par vous-même et convenez que les ressemblances entre Ezékiel 9 et Apocalypse sont plus que frappantes. Elles sautent aux yeux ! Mais alors, pourquoi personne n'en parle ?
Peut-être parce que la prophétie d'Ezékiel déroute et dérange.

La clé du sceau de Dieu

Cette prophétie dérange et perturbe car on ne comprend pas la justice de Dieu. Comment un Dieu d'amour et de justice peut-IL ordonner à Ses anges «d'être sans pitié et de tuer et détruire les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes» sauf «les hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent». 

C'est cela qui déroute les érudits, les exégètes et autres pasteurs. Dieu épargne non pas des hommes qui aiment leur prochain ou qui gardent Sa loi ou qui viennent au secours de la veuve et de l'orphelin. Non, juste des hommes «qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui se commettent dans la ville». 

Nos érudits, nos exégètes et nos pasteurs sont décontenancés par la justification du sceau de Dieu. Il suffirait donc de «soupirer et de gémir» pour avoir le sceau de Dieu. C'est à la fois trop simple et trop saugrenu pour nos érudits.

Il faut donc chercher ailleurs pour comprendre ici la Parole de Dieu.

De quoi parle-t-on jusque maintenant ? On parle d'hommes qui ont été mis de côté et épargnés de la colère de Dieu.
Est-ce que c'est déjà arrivé par le passé ? Oui, par deux fois. C'est Yeshua Lui-même qui nous le rappelle et nous informe qu'il en sera de même à la fin des temps.

Luc 17:26-32
Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme. 27 Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; le déluge vint, et les fit tous périr.
28 Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; 29 mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr. 30 Il en sera de même le jour où le Fils de l'homme paraîtra.

Yeshua cite donc deux exemples d'hommes qui ont été mis de côté et ont été épargnés lorsque la colère de Dieu s'est abattue sur la terre.
Au sujet de Noé, nous ne disposons pas d'élément tangible pour la suite.

En revanche, en ce qui concerne Lot, nous avons la chance inespérée de disposer des lettres de Pierre :

2 Pierre 2:4-9
Car, si Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais s'il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement; 5 s'il n'a pas épargné l'ancien monde, mais s'il a sauvé Noé, lui huitième, ce prédicateur de la justice, lorsqu'il fit venir le déluge sur un monde d'impies; 6 s'il a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir, 7 et s'il a délivré le juste Lot, profondément attristé de la conduite de ces hommes sans frein dans leur dissolution 8 (car ce juste, qui habitait au milieu d'eux, tourmentait journellement son âme juste à cause de ce qu'il voyait et entendait de leurs oeuvres criminelles); 9 le Seigneur sait délivrer de l'épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement

et nous apprenons que Lot possédait précisément les bonnes caractéristiques pour recevoir le sceau de Dieu et être épargné lors de Sa colère : comme dans Ezékiel 9, Lot soupirait et gémissait lui-aussi. Pour reprendre les termes de Pierre, Lot — qui était un homme juste et observait les commandements de Dieu — était profondément attristé et tourmentait continuellement son âme au sujet des abominations de ses contemporains.

Non seulement Lot observait les commandements de Dieu mais son amour de la loi de Dieu était tel qu'il était affligé de voir la loi de Dieu abandonnée, désolé d'assister impuissant à la corruption de la voie de la vérité.

Cela ne vous rappelle-t-il pas ce que déclare David ?

Psaume 119:53
Une colère ardente me saisit à la vue des méchants Qui abandonnent ta loi.

Psaume 119:136
Mes yeux répandent des torrents d'eaux, Parce qu'on n'observe point ta loi.

Psaume 119:139
Mon zèle me consume, Parce que mes adversaires oublient tes paroles.

Psaume 119:158
Je vois avec dégoût des traîtres Qui n'observent pas ta parole.

Psaume 119:163
Je hais, je déteste le mensonge; J'aime ta loi.


Voilà ce qui a valu à Lot de recevoir la marque du sceau de Dieu et ainsi d'être sauvé et épargné lors de la destruction de Sodome.
Voilà ce qui vaudra également aux 144000 personnes de recevoir la marque du sceau de Dieu aux temps de la fin.

Et vous, recevrez-vous la marque du sceau de Dieu ? Vous affligez-vous et vous attristez-vous vous aussi de toutes les souillures et abominations dont vous êtes témoin dans ce monde ?
Car souvenez-vous :

Ecclésiaste 1:9
Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil.


 Publié le 09-09-2021 par Thierry R.   Copie autorisée avec mention de l'auteur

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Combien font six et trente-cinq ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ