Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Comprendre la Bible > Iniquité, un petit mot pour cacher de grands maux

Iniquité, un petit mot pour cacher de grands maux...

Matthieu 7 :23
Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.

Je ne comprendrai jamais ou plutôt je crains d'entrevoir les vraies raisons qui ont poussé les traducteurs à rendre le mot grec "anomia" par "iniquité" en français. Excepté dans la Bible, je n'ai jamais rencontré ailleurs ce mot, ni dans les attendus des tribunaux, ni dans les codes pénaux ! Dans aucun tribunal , on n'a entendu un juge en France dire à l'accusé qu'il a commis des iniquités !


Le terme anomie (du grec ἀνομία / anomía, du préfixe ἀ- a- « absence de » et νόμος / nómos « loi, ordre, structure ») a été introduit en 1893 par Émile Durkheim en sociologie, pour désigner la diminution des moyens traditionnels de contrôle. [2]

Par extension, anomie désigne l'état d’une société caractérisée par une désintégration des normes qui règlent la conduite des hommes et assurent l’ordre social. [3]

Bibliquement [4], le terme anomie (strong grec 458) définit :
  1. la condition de celui qui est sans loi
    • parce qu'il l'ignore
    • parce qu'il la viole
  2. le mépris et violation de la loi, iniquité, méchanceté

Ainsi la traduction du mot anomia par iniquité en français (mais aussi en d'autres langues modernes) a perdu étrangement toute référence à une quelconque loi ou violation de loi alors que la notion de loi est à la base et à la racine même du mot original ! Mais on a préféré, volontairement, par choix, le traduire par un mot-valise ayant perdu toute sa signification originelle...

Jérémie 8:7-9
Mais mon peuple ne connaît pas la loi de l'Éternel. Comment pouvez-vous dire: Nous sommes sages, La loi de l'Éternel est avec nous? C'est bien en vain que s'est mise à l'oeuvre La plume mensongère des scribes. Les sages sont confondus, Ils sont consternés, ils sont pris; Voici, ils ont méprisé la parole de l'Éternel, Et quelle sagesse ont-ils?


Jésus-Christ déclare en Matthieu 7:21 que tous n'entreront pas dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté du Père et qu'à certains de ceux qui affirmeront avoir prophétisé, chassé des démons ou fait des miracles en son nom, il dira ouvertement  :

Matthieu 7 :23
Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.


Sur la base de la définition du mot anomia, une bien meilleure et plus fidèle traduction aurait été :

Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui transgressez la loi.

Mais encore une fois, on a préféré, volontairement, par choix, traduire le mot anomia par un mot-valise ayant perdu toute sa signification originelle...

Entre nous, vous en connaissez beaucoup des athées, des musulmans, des hindouistes, des juifs ou encore des satanistes qui prophétisent, chassent des démons et font des miracles au nom de Jésus ?
 
Que devons-nous comprendre donc ? Sinon que ceux qui se disent chrétiens mais qui auront été sans la loi et qui ne l'auront pas mise en pratique et l'auront transgressée, soit parce qu'ils l'auront méprisée, soit parce qu'ils l'auront violée volontairement, seront rejetés par le Christ !

Ce n'est pas non plus un hasard si Paul utilise également un terme directement dérivé de anomia "Anomos : homme qui a quitté ou violé la loi", pour désigner l'antichrist que Jésus détruira lors de Sa venue :

2 Thessaloniciens 2:8
Et alors paraîtra l'impie [anomos] que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement.


Mais là aussi, comme dans Matthieu 7:23, vous noterez que les traducteurs se sont gardés d'utiliser tout terme se référant à la loi... Le texte traduit parle d'un homme impie. A votre avis, pourquoi donc ?...

Cela ne vous rappelle-t-il pas ceci ?

Matthieu 5:17
Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

Les hommes ont une étrange façon de respecter la pensée du Christ et d'aimer Sa Parole... Celui-ci dit en effet par deux fois dans Matthieu 5 qu'Il n'est pas venu abolir la loi. Il le dit une première fois, puis Il précise Sa pensée et ajoute qu'Il n'est pas venu abolir la loi mais l'accomplir. Et les hommes s'empressent de dire qu'à n'en pas douter, Il est assurément venu abolir la loi ! De manière contrastante, le même Jésus-Christ affirme pourtant un peu plus tard en Matthieu 7 qu'Il rejettera ouvertement ceux qui méprisent et violent la loi ! Mais cela ne déstabilise absolument pas ceux qui ont décrété de toute manière que la loi est abolie...

Oubliez pendant quelques minutes ce que l'on vous a appris et réflechissez de manière autonome et intelligente ! Soit c'est le Christ qui est incohérent dans Son raisonnement, soit c'est vous !

La suite de l'article : Accomplir, accomplir... 



(2) Anomie sur Wikipédia
(3) Anomie sur Wiktionary 
(4) Anomie - G458 sur Lueur.org



Publié le 28-08-2017 par Thierry Riviere  Modifié le 09-04-2018   Copie autorisée (avec mention de l'auteur et lien vers l'article original)

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Combien font quatre multipliés par sept ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ