Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > La fin des temps > Hasard et coïncidences...         

Hasard et coïncidences...

Guerre en Ukraine, vraie accalmie ou hasard du calendrier ? Toujours est-il que la folie du covid a observé une période de relâche juste avant les élections présidentielles françaises...

La langue grecque partage bien des points communs avec l'hébreu comme par exemple, le système de signes diacritiques qui permettent de prononcer et vocaliser les lettres de manière différente selon le signe ou «diacritique» accompagnant la lettre. Nous avons également en français des signes diacritiques placés au-dessus des lettres comme les accents (aigus, graves, les tremas) et des diacritiques placés sous les lettres comme la cédille, pour n'en citer que quelques-uns.

En grec, il existe un signe diacritique, un trait horizontal que l'on place au-dessus des voyelles pour en prolonger la tonalité : c'est le «macron». Il est apparu tardivement, vers le Moyen-Âge mais en réalité son usage remonte à beacoup plus loin...

Copie d'écran de Wikipedia

À l'époque de l'Antiquité, les grecs avaient à leur disposition deux moyens d'écrire et désigner les chiffres : soit par un système «acrophonique» basé sur le phonème de la première lettre du chiffre, soit un système de paires lettres/chiffres comme en hébreu. Ainsi dans ce système, la lettre alpha correspondait à 1, beta 2, gamma 3, etc...

Concrètement, dans les faits, pour ôter toute confusion et afin que le lecteur sache sans aucun doute possible que ces lettres représentent bien des chiffres, les rédacteurs surlignaient les lettres (représentant des chiffres) d'un trait horizontal. Ils utilisaient un «macron»...

Copie d'écran de Wikipedia

C'est pour cela que les trois lettres représentant le nombre de la bête sont surmontées d'un trait horizontal : sans le macron, le nombre «666» n'est pas un nombre mais de simples lettres.

Sur l'avant-dernière ligne, les lettres figurant le nombre "666" sont surmontées d'un «macron»

Le nombre de la bête a besoin du «macron» pour exister. Sans macron, il n'était pas possible pour Jean d'écrire le chiffre de la bête...

Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Je ne dis pas que (ImmanuEl) Macron est la bête ! Je dis simplement que le nombre de la bête ne peut pas exister s'il n'y a pas de macron. En d'autres termes, je dis que le nombre de la bête a besoin du macron pour voir le jour et c'est sous un «macron» que le nombre de la bête fera son apparition. Si ce n'est déjà fait... Quand on sait que le «maschiach», l'élu des juifs pharisiens aura bien des affinités avec la France selon les enseignements de plusieurs rabbins...

Pour aller plus loin

La numération grecque
Diacritiques de l'alphabet grec
Le macron


 Publié le 25-04-2022 par Thierry R.  Mod. le --   Copie autorisée avec mention de l'auteur

  Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette* :

Combien font quatre multipliés par sept ? Otez moins trois.
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ