Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Comprendre la Bible > Méfiez-vous de Paul !

Méfiez-vous de Paul...

Sous ce titre aguicheur, j'ai voulu attirer l'attention du lecteur sur le fait que les choses ne sont pas forcément ce qu'elles semblent être. En réalité, ce n'est pas tout à fait le titre auquel j'avais initialement pensé qui était plutôt quelque chose comme «Méfiez-vous de Dieu...»

Paul (représentation traditionnelle)

Méfiez-vous de Dieu...

A première vue, ce titre est incongru et totalement inapproprié dans la bouche d'un serviteur de Dieu. En effet, si vous servez Dieu de tout votre coeur, de toute votre âme et de tout votre esprit, tout ira bien mais si votre foi est charnelle, vous n'échapperez pas à la sentence clamée par David :

2 Samuel 22:27 (Psaume 18:26)
Avec celui qui est bon tu te montres bon, Avec l'homme droit tu agis selon la droiture, Avec celui qui est pur tu te montres pur, Et avec le pervers tu agis selon sa perversité.


Non pas que Dieu soit pervers ! Dieu est parfaitement juste et rend à l'homme la juste rétribution de ses actions.

La Bible relate que Dieu a déjà agi ainsi par le passé pour punir Achab : 

1 Rois 22:20-23 (2 Chroniques 18:20-22)
Et l'Éternel dit: Qui séduira Achab, pour qu'il monte à Ramoth en Galaad et qu'il y périsse? Ils répondirent l'un d'une manière, l'autre d'une autre. 21 Et un esprit vint se présenter devant l'Éternel, et dit: Moi, je le séduirai. 22 L'Éternel lui dit: Comment? Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L'Éternel dit: Tu le séduiras, et tu en viendras à bout; sors, et fais ainsi! 23 Et maintenant, voici, l'Éternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là.


La Bible nous rapporte que dans les temps anciens, Esaïe avait été choisi par Dieu pour endurcir et rendre le peuple insensible :

Esaïe 6:8-10
J'entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi. 9 Il dit alors: Va, et dis à ce peuple: Vous entendrez, et vous ne comprendrez point; Vous verrez, et vous ne saisirez point. 10 Rends insensible le coeur de ce peuple, Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, Pour qu'il ne voie point de ses yeux, n'entende point de ses oreilles, Ne comprenne point de son coeur, Ne se convertisse point et ne soit point guéri.


Vous pourriez penser que «Ça c'était avant ! Dieu nous aime maintenant, Dieu est un Dieu d'amour et de miséricorde, Il ne nous laisserait pas nous diriger vers la perdition»...

Je vous laisse relire David...

et aussi Paul aux Romains :

Romains 9:18
Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut.


...même de nos jours

Dieu n'a pas changé. Il agit toujours ainsi. Il suffit de lire la Parole de Dieu pour le savoir :

2 Thessaloniciens 2:11-12
Car le mystère de l'iniquité agit déjà; [...] Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, 12 afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés.

Cette puissance d'égarement est déjà à l'oeuvre, déclare l'apôtre... Mais comment ?

Par la Parole de Dieu

2 Timothée 3:16
Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice


L'Écriture mentionnée ici est la Bible, la Parole de Dieu. Notez qu'au moment où Paul écrit à Timothée, l'Écriture à laquelle il se réfère est la Parole de Dieu que l'on trouve dans le Tanakh (la Torah, les Prophètes et les Écrits), ou si vous préférez «l'Ancien Testament».

C'est cette même Parole qui nous jugera :

Hébreux 4:12-13
Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur. 13 Nulle créature n'est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. 

Jean 12:48
Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour.


Vous n'ignorez pas que les paroles de Jésus ont été compilées dans des évangiles qui ont été ajoutés à la Parole de Dieu et même quelques lettres de certains apôtres y ont été également ajoutées. Ainsi, nous pouvons lire les écrits de Jacques, Pierre ou Jean, par exemple.

D'autres auteurs sont moins connus (comme Jude) mais sans conteste possible, le plus connu est Paul... mais sa sélection même devrait nous inciter à la vigilance :

Actes 9:15
Mais le Seigneur lui dit: Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël;


Le mot rendu par «instrument» en français est le mot grec «skeuos» (strong g4632) dont voici les définitions possibles : 


Il est évident que seule la métaphore a effectivement du sens dans le contexte de Actes 9:15. Là-dessus, il n'y a rien à ajouter.

En revanche, il est plus qu'intéressant de remarquer que le mot «skeuos» possède deux sens métaphoriques possibles : le premier neutre ("instrument choisi, instrument de qualité") a été d'emblée retenu par les traducteurs mais le deuxième sens métaphorique (instrument lié à de mauvaises actions) a été écarté pour d'évidentes raisons déontologiques. Comment ces gentils traducteurs à la (courte) vue occidentale auraient-ils pu — même une seule seconde — prêter à Dieu des sentiments "mauvais" ? 

Mais en y refléchissant de plus près, cela ne vous rappelle-t-il pas ce que l'on a vu plus haut ?

En d'autres termes, le texte biblique ne nous dit-il pas ici que Jésus a choisi Paul comme instrument, certes pour annoncer l'Évangile aux nations, mais aussi comme instrument pour égarer, endurcir et aveugler ?

«Mais Dieu nous aime !» Il nous aurait mis en garde afin que Ses élus ne soient pas séduits à leur tour, n'est-ce pas ? 

Mais Dieu nous a donné des avertissements...

Interprétons la Parole de Dieu avec prudence

Que nous dit Jésus ?

Luc 8:18
Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez; car on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir.

Jésus nous met en garde sur notre manière d'écouter ce que nous dit la Parole. Que veut-Il dire par là ? Que de notre manière d'écouter, d'accueillir, de recevoir et finalement d'interpréter la Parole de Dieu dépend notre salut. Rien de moins.

Que nous dit Pierre à propos de cet instrument bien particulier qu'est Paul ?

2 Pierre 3:16
Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. 16 C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine.

Pierre ne dit pas que Paul lui-même est un sujet de chute mais que précisément la mauvaise interprétation de ses écrits peut l'être !

Une mauvaise interprétation mais à propos de quel sujet ?

Et Pierre de continuer :

2 Pierre 3:17
Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.


Connaissez-vous le vrai sens du mot grec qui a été rendu ici par «impie» en français ?
Le mot grec «athesmos» (strong g113) signifie «ceux qui méprisent (les contraintes de) la loi»...

Comprenez bien de quoi il s'agit : les rebelles à la loi évoqués ici par Pierre, ce ne sont pas les rebelles à la loi que l'on trouve dans le monde mais bien les rebelles à la loi de Dieu au sein de l'assemblée des disciples !

Pierre met ici en garde les vrais disciples de Jésus contre des chrétiens qui sont dotés d'une foi ignorante et mal affermie et qui non seulement, méprisent la loi et ses contraintes mais tordent le sens des lettres de Paul pour légitimer leur doctrine...

C'est en cela que l'instrument de Dieu égare, aveugle et endurcit ceux qui ne veulent ni voir ni entendre et ni comprendre...

Refléchissez : quelle théorie s'appuie exclusivement sur les lettres de Paul ? De quelle théorie Paul est-il — bien malgré lui — le défenseur ?
Réponse : la théorie "chrétienne" selon laquelle la loi de Dieu (la Torah) est abolie et qu'elle a été remplacée par la grâce ou par de nouvelles recommandations christiques...

Que Dieu vous garde et vous tienne ferme dans la saine doctrine !


Publié le 18-10-2018 par Thierry Riviere   Copie autorisée (avec mention de l'auteur et lien vers l'article original)

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Combien font quatre multipliés par sept ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ