Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Les commandements > Quel est le jour du sabbat ?         

Quel est le jour du sabbat ?

Pour répondre à cette question, il faut partir de zéro.

Le semedi est, selon les paîens, le septième jour de la semaine. Prenez n'importe quelle encyclopédie pour vérifier que le samedi est bien le septième jour de la semaine. Même si certains dictionnaires «modernes» ont sciemment modifié le rang du samedi dans les jours de la semaine, d'autres continuent de clamer la vérité :

Le sabbat est le samedi

Le sabbat est, selon la Parole de Dieu, le septième jour de la semaine. Cette séquence 6 jours de travail / 1 jour de repos été initiée dès le début de la création :

Genèse 2:1-3
Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. 2 Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite. 3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant.

Cette séquence a été observée bien plus tard dans le désert :

Exode 16:21-24
Tous les matins, chacun ramassait ce qu'il fallait pour sa nourriture; et quand venait la chaleur du soleil, cela fondait. 22 Le sixième jour, ils ramassèrent une quantité double de nourriture, deux omers pour chacun. Tous les principaux de l'assemblée vinrent le rapporter à Moïse. 23 Et Moïse leur dit: C'est ce que l'Éternel a ordonné. Demain est le jour du repos, le sabbat consacré à l'Éternel; faites cuire ce que vous avez à faire cuire, faites bouillir ce que vous avez à faire bouillir, et mettez en réserve jusqu'au matin tout ce qui restera. 24 Ils le laissèrent jusqu'au matin, comme Moïse l'avait ordonné; et cela ne devint point infect, et il ne s'y mit point de vers.

puis du temps de Néhémie :

Néhémie 13:15-19
À cette époque, je vis en Juda des hommes fouler au pressoir pendant le sabbat, rentrer des gerbes, charger sur des ânes même du vin, des raisins et des figues, et toutes sortes de choses, et les amener à Jérusalem le jour du sabbat; et je leur donnai des avertissements le jour où ils vendaient leurs denrées. 16 Il y avait aussi des Tyriens, établis à Jérusalem, qui apportaient du poisson et toutes sortes de marchandises, et qui les vendaient aux fils de Juda le jour du sabbat et dans Jérusalem. 17 Je fis des réprimandes aux grands de Juda, et je leur dis: Que signifie cette mauvaise action que vous faites, en profanant le jour du sabbat? 18 N'est-ce pas ainsi qu'ont agi vos pères, et n'est-ce pas à cause de cela que notre Dieu a fait venir tous ces malheurs sur nous et sur cette ville? Et vous, vous attirez de nouveau sa colère contre Israël, en profanant le sabbat! 19 Puis j'ordonnai qu'on fermât les portes de Jérusalem avant le sabbat, dès qu'elles seraient dans l'ombre, et qu'on ne les ouvrît qu'après le sabbat. Et je plaçai quelques-uns de mes serviteurs aux portes, pour empêcher l'entrée des fardeaux le jour du sabbat.

et enfin du temps de Yeshua et des apôtres :

Matthieu 12:1
En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger.


Du coucher du soleil au coucher du soleil

Le sabbat commence la veille au soir (vendredi au coucher du soleil) et termine le samedi soir (au coucher du soleil).
On retrouve le rythme nuit/jour dès les premiers jours de la création :

Genèse 1:5
Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

Genèse 1:8
Dieu appela l'étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour.

Genèse 1:13
Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le troisième jour.


Néhémie évoque également ce même rythme du sabbat qui démarre au coucher du soleil :

Néhémie 13:19
Puis j'ordonnai qu'on fermât les portes de Jérusalem avant le sabbat, dès qu'elles seraient dans l'ombre, et qu'on ne les ouvrît qu'après le sabbat. Et je plaçai quelques-uns de mes serviteurs aux portes, pour empêcher l'entrée des fardeaux le jour du sabbat.


Et si vous n'êtes toujours pas convaincu que le sabbat démarre au coucher du soleil, comment expliquez-vous que Elohim le dise explicitement LUI-même dans Ses ordonnances :

Lévitique 23:30-32
Toute personne qui fera ce jour-là un ouvrage quelconque, je la détruirai du milieu de son peuple. 31 Vous ne ferez aucun ouvrage. C'est une loi perpétuelle pour vos descendants dans tous les lieux où vous habiterez. 32 Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous humilierez vos âmes; dès le soir du neuvième jour jusqu'au soir suivant, vous célébrerez votre sabbat.

Ainsi nous avons ici la preuve absolue que le sabbat (en l'occurence, ici celui de Yom Kippour) démarre bien au coucher du soleil !

La séquence continue...

Depuis Néhémie et bien après, le peuple juif a connu bien des exodes et des exils partout dans le monde. Se pourrait-il que la séquence 6 jours de travail / 1 jour de repos ait été perdue ? La chose est certes raisonnablement possible mais elle doit faire face à un obstacle de taille : aucune polémique à aucun moment dans l'histoire des juifs n'est apparue sur la désignation du jour du sabbat. Jamais. Même après avoir été dispersés et disséminés parmi toutes les nations, les juifs de toute la terre ont toujours et constamment reconnu unanimement le samedi comme le septième jour. De tout temps.

Le changement d'octobre 1582...

Pour résoudre un décalage de 10 jours par rapport au soleil, il fut décidé en 1582 de passer du calendrier julien au calendrier grégorien.
C'était le jeudi 4 octobre 1582. Le lendemain, cela aurait du être le vendredi 5 octobre 1582. Mais pour rattraper le système solaire, on décida que ce vendredi serait non pas le 5 octobre 1582 mais le 15 octobre 1582.
Comprenez bien que c'est la numérotation du jour qui a changé. Pas le jour lui-même. Vendredi est resté vendredi. Et le lendemain qui devait être un sabbat est resté un sabbat !

Note : Je réponds aux remarques pertinentes de Christian et de Ludovic en m'appuyant sur Wikipedia (dans les sources).

Le changement des années bisextiles 

De nos jours, nous continuons nous aussi à «ajouter» un jour tous les 4 ans à notre calendrier au mois de février. Mais de la même manière qu'en 1582, nous n'ajoutons pas littéralement de jour, nous modifions simplement la numérotation des jours. Ainsi en 2024, le dernier jeudi de février sera un 29 février au lieu d'être le jeudi 1 mars. Mais cela ne change rien au fait que le lendemain sera toujours un vendredi et le surlendemain un sabbat !

La séquence dimanche / lundi / mardi / mercredi / jeudi / vendredi / samedi reste rigoureusement en place, encore et encore.

Shabbat shalom !
!שבת שלום

Sources

Le calendrier grégorien
La bulle du pape Grégoire XIII ordonnant le changement de calendrier
Passage du calendrier julien au calendrier grégorien



 28-10-2022   Imprimer   Copie autorisée si source viadei.fr

  9 commentaires sur cet article...

Christian a écrit le 02/11/2022:
Bonjour, un article intéressant mais comme vous le mentionnez en 1582 le calendrier fut reculer de 10 jours ce qui fait que le jour du samedi(sabbat) n'était plus le même que ce soit avant ou après, 10 n'est pas un multiple de 7! De plus beaucoup d'autres pays ont changer leur calendrier que 200 ans plus tard. donc les samedis non plus ne correspondait pas. Le calendrier julien utilisait 8 jours et non 7 la correspondance est donc impossible.

de plus le samedi vient du calendrier grégoriens correspond au jour de saturne qui était a l'époque l'avant dernier jour de la semaine (dies Saturni en latin) c'est le christianisme qui plus tard a changer le nom et sa position pour le faire correspondre au dies sabbatum (jour du sabbat) en fait pour faire correspondre le dimanche au premier jour de la semaine.

Les calendriers on toujours été manipulées par les puissants. Je ne pense pas qu'on puisse se fier sur le calendrier romain (catholique!).

je vous reviendrait avec un très bon exemple biblique qui montre que le sabbat ne commence pas la veille au soir. C'est une tradition juive (issue d'une manipulation catholique) tardive qui n'est pas vraiment biblique.

L'église catholique a réellement réussi a changer les lois (de Dieu) et les temps(prescrit de Dieu) comme prophétisée.

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 02/11/2022:
Shalom Christian, relisez bien ce que j'ai écrit : "Comprenez bien que c'est la numérotation du jour qui a changé. Pas le jour lui-même. Vendredi est resté vendredi. Et le lendemain qui devait être un sabbat est resté un sabbat !"

En 1582, l'ordre des n'a rigoureusement pas changé. Le vendredi 5 est devenu le vendredi 15, le samedi 6 est devenu le samedi 16, etc etc.

ludovic a écrit le 25/11/2022:
Shalom frère Thierry, je regarde le commentaire dessus, par rapport aux 10 jours, il veut surement dire que si on rajoute 10 jours manquants comme sa tout un coup, ca veut dire qu'il y ait forcement un décalage par rapport au jour (pas seulement dans le chiffre)..on devrait passé du jeudi 4 au dimanche 15 (+10jours et non 7) et non vendredi 15, le lendemain. Ce qui veut dire que le samedi n'est plus le samedi, même si dans le calendrier c'est samedi, car le nombre de jour (7 continuelle) a été cassé...ce qui donnerai shabbat mardi 17...peut être je me trompe..

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 25/11/2022:
Shalom Ludovic !
Si je m'en réfère à Wikipedia, le jeudi 4 octobre 1582 a bien été suivi du vendredi 15 octobre. Je cite : «À la demande du pape Grégoire XIII, des mathématiciens et des astronomes jésuites des universités de Salamanque et de Coimbra préparaient les bases d'un nouveau calendrier depuis 1579. Adopté par Grégoire XIII, dans la bulle pontificale Inter gravissimas du 24 février 1582, il est mis en application dans les États catholiques quelques mois plus tard. Le lendemain du jeudi 4 octobre 1582 est le vendredi 15 octobre 1582 en Espagne, Portugal et les États pontificaux»

Karen a écrit le 10/01/2023:
Alors je viens de découvrir avec désolation, que le premier calendrier Julien datant de -45 avait 8 jours dans la semaine, que les jours de la semaine était définis par les 8 premières lettres de l’alphabet et que le premier calendrier à 7 jours qui fût défini plus tard, commençait la semaine par le jour de saturne qui fut ensuite traduit par shabbat, samedi… suivi du jour du soleil puis des autres jours de la semaine attribués aux dieux romains !!!
Voici le lien : https://www.worldslastchance.com/french/yahuwahs-calendar/8-jours-dans-la-semaine-histoire-du-calendrier-julien.html

bryce a écrit le 25/04/2023:
OK. Alors on est d'accord qu'il ne manque rien dans la bible, et que rien n'est de trop. Oui, vous pouvez dire que le shabbat est du vendredi soir au samedi, ok. Se que moi je dis, et c'est indiscutable, il est écrit absolument nul part dans tout le tanak les terme lundi, mardi, mercredi... samedi, dimanche.
De plus, la parole dit le jour de repos / de cessation de... de qui? Du peuple juif? De l'enfant de Dieu? De l'église? De l'homme ou l'adam? NON. Le jour de repos de l'Eternel.
Yeshuwa dit que le shabbat a été fait pour l'homme, et non pas l'homme pour le shabbat. l'homme est le maitre du shabbat. Hélas aujourd'hui beaucoup de monde ont le shabbat pour maitre, c'est à dire que pour eux, c'est le shabbat qui décide de se qu'ils peuvent faire ou ne pas faire.
Yeshuwa fait le shabbat, c'est vrai. Mais le secret c'est que Yeshuwa "EST" le shabbat. Et le shabbat, c'est quoi? toujours de la torah, le shabbat c'est sept. Oui bizare pour l'intelligence humaine, le shabbat n'est pas un nom, c'est un nombre. Le shabbat, c'est l'Esprit de l'Eternel. Qui plus est relié directement à la création. En finalité Yeshuwa dit "je suis la création", mais encore "la création a été faites pour l'adam / l'homme". Et c'est vrai dés le premier mot de la torah.
Pour finir, on est d'accord que si Yeshuwa n'avait pas respecter même un milliardième de seconde le shabbat (et toute la torah), alors il ne serait pas le messie, ha mashiach, impossible.
Pourtant on viens lui reprocher de violer le shabbat quand il dit "prend ton lit".
Le shabbat, on peut être pour, on peut être contre, mais en vérité le shabbat n'est pas quelque chose de compréhensible pour l'intelligence humaine, se n'est pas une appréciation personnel.
Et se n'est pas non plus le repos de l'homme en weekend, ni le repos du patron, ni le repos de l'église, ni le repos du peuple de Dieu, ni le repos du samedi, ou du dimanche. Il faut faire attention entre se que l'Eternel dit (tu n'éteindras point le feu) et se que l'homme rajoute (tu ne ramasseras pas de bois, il ne t'ai pas permis de porter ton lit...).
Et si je creusais le sujet, la première chose que l'Eternel dit quand il énumère les 7 fêtes de l'Eternel (relié à la création), dans lévitique 23, et la première chose qu'Il met en place et qui porte toute les fêtes, c'est le shabbat. Pas de shabbat, pas de fêtes de l'Eternel. Pas de shabbat, pas de création. (note: lévitique = vayikra = il crie [l'Eternel] avec le vav qui en fait un verbe éternel... il a crié, il cri toujours, il criera) Donc, le jour UN (et toute la création) n'est possible que parce qu'il y a le shabbat. Donc le 7eme jour était déjà en place lors du jour UN. Nous ne sommes pas dans un système chronologique. Et l'éternité, ce n'est pas une infinité de temps, c'est une absence de temps. le shabbat est éternel.
Le shabbat, c'est le 4eme commandement (10 commandement, 10 sephirot). Le 4, c'est la porte. Et cette porte ouvre sur "tu honoreras ton père et ta mère". Les 3 premiers sont totalement céleste, et le shabbat sert de "charnière" pour relier le céleste au terrestre. Mais maintenant si on retourne, c'est à dire allez du terrestre au céleste, le 7eme commandement c'est le shabbat qui nous permet d'entrer dans le royaume celeste.

En conclusion, le shabbat de l'Eternel c'est toute la création, c'est l'Esprit de l'Eternel, celui là qui remplissait Yeshuwa. Le shabbat est un "système" hors du temps, intemporel, éternel, qui relie et maintient toute la création dans sa totalité, qui relie et maintient le céleste et le terrestre, qui relie et maintient les 7 fêtes de l'Eternel.
Evidement, pour ou contre, là n'est pas la question et cela ne change absolument rien au shabbat. Car le shabbat est une promesse, un lieu de repos, et en Yeshuwa, c'est par la foi que nous entrons dans se repos. Comment dire... foi, emunah, la confiance. C'est par l'espérance et la confiance au parole de l'Eternel que nous pouvons entrer dans se repos, pas par la compréhension humaine.
La seule question est: "Et moi, quel shabbat j'observe?" Celui dont je suis maitre, ou celui qui est maitre de moi?

On comprend que je n'explique rien de compréhensible. Seul l'Esprit du shabbat peut vous ouvrir l'intelligence. Se n'est pas se que moi je dit qu'il faut comprendre, mais qu'est-ce que dit la torah?

Je me souviens d'un conte africain qui disait: "si tu ne sais pas que tu ne sais pas, tu ne sauras jamais. Mais si tu sais que tu ne sais pas, tu sauras!"

Shalowm, soyez béni dans le nom de Yeshuwa

bryce a écrit le 25/04/2023:
pardon, j'ai fait une erreur dans le commentaire précédent. Je ne cite pas lévitique 23 mais exode 20.

(Heu... On doit dire quel chiffre chez le docteur? [rire])

bryce a écrit le 25/04/2023:
Je tiens à préciser qu'à aucun moment je contredit se que vous dîtes. Mais nous sommes nombreux, et moi le premier, a se demander qu'est-ce que le shabbat et comment l'observer. Et souvent la réponse, qui est certes, rabbinique, est de cité le vendredi-samedi en allumant les bougies et en cessant toute activité pour l'Eternel...
Tout se que je souhaite, c'est de pouvoir éclairez mon prochain, sachant de toute manière que je ne peux que vous donnez la part de lumière qui m'a été donné, et que je dois moi même recevoir de mon prochain la lumière qui lui a été confié (la même lumière, une autre part, comme l'arc en ciel qui malgré l'apparence des ses différentes couleurs n'est qu'une décomposition / découpage de la lumière blanche).

Voila, je suis en admiration, en adoration devant la parole de Dieu, c'est à la fois incompréhensible et à la fois rempli de toute l'infini sagesse de Dieu. J'invite quiconque qui aime le Seigneur à se pencher sur l'hébreu, dans une pensée hébraïque.
Je dit souvent: "Autrefois, la bible était en latin et de toute manière la grande majorité du peuple était illétré. Nos connaissances dans les langues (hébreu), l'archéologie (les manuscrit de la merte morte), l'histoire (des millions d'écrits sur Yeshuwa par les juifs, les grecs, les romains, les égyptiens...), n'ont jamais été aussi grande et accessible à tous. Ne voyez vous pas la grâce que Dieu nous fait à nous, 2000 ans plus tard, perdu par des siècles de dictature religieuse (les religions qui tue/massacre/assassine sous le nom de Dieu et par l'épée physique et/ou spirituel).

Et pardon, je deviens très excité quand je parle de la Parole de l'Eternel, je m'efforce de me contenir et de pas partir trop loin.
Alléluya, béni soit le nom du Seigneur, merci Père pour ta Parole qui est vérité, merci de nous donner de l'intelligence et de nous faire entrer dans ta sagesse. Dieu sait que je n'ai pas les mots pour exprimer toute ma joie, toute mon adoration, c'est un feu brulant en moi que je ne sais même pas comment l'exprimer devant les hommes sinon de devenir complètement fou à leurs yeux. Gloire à Dieu le Père qui nous a donné la vie, Gloire au Fils qui nous rends la vie du Père que nous avions perdu, paix et bénédiction sur quiconque aime le bien et se rempli de la vie de progrès en progrès, dans le nom du Seigneur et Roi Yeshuwa Hamashiach. Aman ve amen

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 25/04/2023:
Shalom Bryce,
Mais vous auriez le droit et même le devoir de me contredire si Dieu l'a mis dans votre coeur ! Je l'ai écrit et je le pense : nul ici-bas ne détient toute la vérité ! Seul l'orgueil peut incliner à croire et dire le contraire...
En tout cas, voilà une belle déclaration d'amour pour Dieu !
Que Dieu garde toujours en vous cette flamme brûlante pour Sa Parole !

  Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette* :

Combien font trois fois quatre ? Notez-le en lettres


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ