Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Comprendre la Bible > Paroles, paroles...      

Paroles, paroles...


À l'ennemi qui Le tentait, Yeshua répondit :

Matthieu 4:4
Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Pourquoi Yeshua cite-t-IL Deutéronome 8 qui affirme que l'homme vivra de «toute parole qui sort de la bouche de Dieu» ?

Qui est la Parole de Dieu ? Qu'est-ce que la Parole de Dieu ? Yeshua est la Parole de Dieu.

Révélation 19:11-13
Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. 12 Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est lui-même; 13 et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.


Et la Parole est le chemin, la vérité, la Vie :

Jean 14:6
«Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.»

Tout ce que déclare la Parole (Yeshua) est le chemin qui mène à la vérité, à la Vie. Et que nous déclare la Parole ? Précisément que l'homme vivra de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Dieu a-T-IL jamais parlé avec Sa bouche ? Bien sûr !

Exode 20:1
Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant:

Analysons rapidement le premier verset du chapitre 20 d'Exode en hébreu :



Si on y regarde de plus près, les trois mots en hébreu translittéré (en rouge) recouvrent tous le même champ sémantique signifiant «parole». Pour comprendre ce que cela signifie, c'est comme si on disait dans notre langue : «Puis Dieu parla toutes ces paroles en parlant».

Croyez-vous que c'est un pur hasard ? Bien sûr que non ! Quel est le message ? Par trois fois, dans cette phrase, on nous fait comprendre que les paroles qui suivent viennent explicitement de la bouche même de Dieu !

C'est expressément pour cette raison que Yeshua a volontairement déclaré :

Matthieu 4:4
Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Qui mieux que Yeshua connaît les Écritures ? Croyez-vous encore que c'est le hasard qui a poussé Yeshua à parler des paroles qui sortent de la bouche de Dieu ?

Les 10 paroles

Connaissez-vous les dix paroles ? Probablement non. Mais vous avez certainement déjà entendu parler des 10 commandements...  

Deutéronome 4:13
Et il vous déclara son alliance, qu'il vous commanda de pratiquer, les dix paroles; et il les écrivit sur deux tables de pierre.

Toutes les traductions "secondaires" — dans le sens qu'il s'agit là des versions les moins populaires — Darby, Ostervald, ou Chouraqui indiquent bien qu'il s'agit de «10 paroles». Comme par hasard, seule la version Segond — la version la plus populaire dans le monde francophone, rappelons-le — ose pervertir la Parole en traduisant «les 10 commandements»...

Pourtant une comparaison dans l'hébreu original indique que c'est très exactement le même mot «devarim (singulier dabar)» — voir le Strong dans le lexique — qui est utilisé en Exode 20:1 et dans Deutéronome 4:13 :

Exode 20:1


Deutéronome 4:13


Pourquoi à votre avis ? Qu'est-ce qui a bien pu pousser les traducteurs de Segond à traduire ce mot par «commandements» plutôt que par «paroles» ?
N'importe quel hébraïsant sait que le mot pour «commandement» est le mot «mitzvah», comme vous pouvez le constater par vous-même dans la concordance biblique du mot mitzvah.

Mais alors pourquoi traduire par «commandements» et non par «paroles» dans Deutéronome 4:13 ?

Dans Deutéronome 4:13, Moïse ne dit pas qu'il faut pratiquer les dix commandements. Il déclare qu'il faut pratiquer les dix paroles. Ce n'est pas la même chose du tout. Les traducteurs de Segond le savaient et l'avaient bien compris. Justement. Et c'est bien pour cela qu'ils ont traduit par «commandements» et non par «paroles»...

Lorsque Yeshua affirme que l'homme vivra de toute parole qui sort de la bouche de Dieu, IL se référait immédiatement et directement à toute la Torah bien sûr, mais tout particulièrement aux dix paroles de Exode 20.

Relisez chacune des dix paroles, l'une après l'autre et vous parviendrez à la même conclusion que le Messie du Dieu Vivant : on ne peut pas vivre devant Dieu sans pratiquer chacune des dix paroles.

2 Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude. 3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.

4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. 5 Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, 6 et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.

7 Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.

8 Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. 9 Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. 10 Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. 11 Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.

12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.

13 Tu ne tueras point.

14 Tu ne commettras point d'adultère.

15 Tu ne déroberas point.

16 Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.


En effet, on ne peut pas se tenir debout et vivre devant Elohim :
  1. si on a d'autres dieux que Elohim
  2. si on se crée d'autres dieux et qu'on les sert
  3. si on prononce le nom de Elohim en vain
  4. si on profane le jour du repos de Elohim
  5. si on n'honore pas son père et sa mère
  6. si on tue
  7. si on commet l'adultère
  8. si on vole
  9. si on porte de faux témoignages
  10. si on convoite ce qui appartient à autrui
Mais les traducteurs de Segond, imprégnés de la doctrine du salut par la grâce seule et allergiques à tout ce qui avait trait de près ou de loin à la loi, ne pouvaient se résoudre à laisser Moïse écrire qu'il faut pratiquer les dix paroles de Dieu et laisser Yeshua dire que l'homme vivra des paroles de Dieu. Le risque de compréhension, — pardon, de confusion — était bien trop grand de voir les ouailles réaliser qu'il fallait pratiquer les dix paroles comme le déclare Moïse et comme le rappelle Yeshua. On devait à tout prix empêcher le lecteur de faire le lien entre les paroles de Moïse et les paroles de Yeshua !

Les traducteurs français — les anglophones ne sont pas non plus en reste — décidèrent de brouiller les pistes et inventèrent donc la formule des «dix commandements», formulation qui permettait à la fois de faire l'impasse sur le vrai sens du texte de Moïse et de diluer l'essence même de la réponse de Yeshua à l'ennemi.

Mission réussie ! Le lecteur un peu curieux qui découvre la réponse de Yeshua à l'ennemi dans Matthieu 4:4 de la Bible Segond ne pourra jamais comprendre ce qui est évoqué par Yeshua, même en cherchant dans un index papier ou numérique. Il ne pourra jamais s'interroger et faire la corrélation entre «vivre de toute parole qui sort de la bouche de Dieu» et «pratiquer les dix paroles» tel que mentionné par Moïse ! Sauf à s'intéresser non seulement à la Parole de Dieu mais aussi à la langue hébraïque originale...   

Du bla-bla...

Plus d'un «chrétien» protestera disant mais «je ne tue pas» ou «je ne commets pas d'adultère» ou encore «je n'adore que Dieu seul»...
Que nous enseigne Jacques ?

Jacques 2:10-11
Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. En effet, celui qui a dit: Tu ne commettras point d'adultère, a dit aussi: Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d'adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi.

Si vous ne tuez pas mais que vous convoitiez le bien ou la femme d'autrui, vous péchez. Vous transgressez la loi.
Si vous ne commettez pas d'adultère mais que dans le même temps vous trichez dans votre déclaration d'impôts, vous transgressez la loi.
Si vous ne tuez pas, si vous ne convoitez rien qui appartienne à votre prochain, si vous ne commettez pas d'adultère ni en pensée ni en acte, si vous êtes honnête dans votre déclaration d'impôts mais que vous profaniez le jour du repos de Dieu, vous transgressez la loi.

Relisez ce que je viens d'écrire : la majorité des chrétiens veulent bien honorer leur père et leur mère, veulent bien ne pas tuer, ne pas voler, ne pas commettre l'adultère mais refusent obstinément de se souvenir du jour du repos pour le sanctifier...

Et là encore vous protestez «Bon courage pour observer les commandements !» ou «Mais c'est impossible à faire !»...
Ça tombe bien ! Dieu le sait ! Nous avons un Sauveur pour pallier nos imperfections et nous pardonner nos transgressions, nos péchés.

1 Jean 1:8-10
Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous.


Vous direz peut-être «le juste vivra par la foi». Bien sûr ! Mais la foi n'annule pas la loi ! Loin de là ! 
Bien au contraire, la loi est confirmée !

Romains 3:31
Anéantissons-nous donc la loi par la foi? Loin de là! Au contraire, nous confirmons la loi.


Vous direz encore «les paroles ont été données à Moïse pour les juifs, pas à nous !»
Donc vous sous-entendez que Dieu ferait la différence entre les juifs et les non-juifs ? Que Dieu privilégierait les non-juifs en les exonérant de tout fardeau et chargerait les juifs de pratiquer les paroles ?

Ne lisons pas Mickey ou Victor Hugo, ni Rachi ou Jérôme. Pour parler des choses de Dieu, laissons parler la Parole de Dieu. Lisons la Bible ! Lisons l'«Ancien Testament» et le «Nouveau Testament»...

Deutéronome 10:17
Car l'Éternel, votre Dieu, est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, fort et terrible, qui ne fait point acception des personnes et qui ne reçoit point de présent,

Actes des Apôtres 10:34
Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes,

Romains 2:11
Car devant Dieu il n'y a point d'acception de personnes.

Que signifie que Dieu ne fait acception de personnes ? Vérifiez donc la définition par vous-même ! Cela signifie que Dieu ne fait aucune différence, n'a aucune préférence ! Que vous soyez juif ou non-juif, vous êtes tenu(e) de pratiquer les paroles qui sortent de la bouche de Dieu.

Je vais imiter Moïse en écrivant à mon tour que Yeshua a parlé ces paroles en disant : «Car l'homme vivra de toute parole qui sort de la bouche de Dieu». Lui obéirez-vous ?

1 Timothée 6:3-4
Si quelqu'un enseigne de fausses doctrines, et ne s'attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et à la doctrine qui est selon la piété, il est enflé d'orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots...


Que le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob vous guide dans votre chemin vers la vérité en Yeshua !

Credit Photo


 Publié le 22-12-2019 par Thierry R.  Mod. le 29-01-2020   Copie autorisée avec mention de l'auteur

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

On a beaucoup parlé du bug de l'an... ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ