Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Comprendre la Bible > Du mélange des espèces...      

Du mélange des espèces...


Lévitique 19:19
Vous observerez mes lois. Tu n'accoupleras point des bestiaux de deux espèces différentes; tu n'ensemenceras point ton champ de deux espèces de semences; et tu ne porteras pas un vêtement tissé de deux espèces de fils.

Deutéronome 22:9-11
Tu ne sèmeras point dans ta vigne diverses semences, de peur que tu ne jouisses ni du produit de ce que tu auras semé ni du produit de la vigne.
Tu ne laboureras point avec un boeuf et un âne attelés ensemble.
Tu ne porteras point un vêtement tissé de diverses espèces de fils, de laine et de lin réunis ensemble

Vous noterez qu'à la fois dans le Lévitique et dans le Deutéronome, le commandement sur l'interdiction de porter des vêtements tissés de fils différents est systématiquement précédé de deux commandements de même nature : l'idée générale étant de ne pas faire de mélange.

Vous noterez également que le Deutéronome est plus précis et détaillé que le Lévitique : les «bestiaux» sont nommément désignés par «le boeuf et l'âne», le champ devient «la vigne» et on sait maintenant que les «deux espèces de fil» sont le lin et la laine.

Observer les commandements ?

Devons-nous observer ces commandements ?
La réponse est un oui catégorique.

Parmi les croyants, il n'y a pas beaucoup d'agriculteurs possédant une vigne ou un champ à labourer. Et de toute manière, à l'heure des machines agricoles, qui donc utilise encore des boeufs pour labourer son champ ?

Reste donc le commandement sur les deux espèces de fil qui devient quasiment impossible à observer en 2020. Je vous avouerai qu'autant je scrute les ingrédients de la nourriture que j'achète, autant j'oublie de vérifier si «deux espèces de fil» ont été mélangées ou pas dans la confection des habits que j'achète et que je porte. Par ailleurs, il arrive souvent que telle partie du vêtement est fabriquée avec telle matière et telle autre partie est confectionnée avec tel autre tissu sans pour autant que les deux espèces soient véritablement mélangées. Pour faire simple, à moins de confectionner soi-même ses vêtements et d'avoir des talents de couturière(e), je ne vois pas vraiment comment on peut y arriver. Il existe bien des vêtements en pur lin (pour l'été) mais comment affronter des températures de -4 degrés en hiver si ce n'est en portant des manteaux et des blousons fabriqués industriellement ?

Ce que je suis en train de dire, c'est que, certes, il faut observer le commandement de Dieu sur les fils mélangés du mieux que l'on peut. Mais ce monde pervers et corrompu ne nous y aide pas vraiment sauf à se retrouver nu comme un ver. Mais ce n'est pas tout.

La lettre tue, l'esprit vivifie 

Quoi donc ? Prenons ce commandement par exemple :

Deutéronome 25:4
Tu n'emmuselleras point le boeuf, quand il foulera le grain.

Lisez attentivement ce qu'en dit Paul par deux fois :

1 Corinthiens 9:9-10
9 Car il est écrit dans la loi de Moïse: Tu n'emmuselleras point le boeuf quand il foule le grain. Dieu se met-il en peine des boeufs, ou parle-t-il uniquement à cause de nous? Oui, c'est à cause de nous qu'il a été écrit que celui qui laboure doit labourer avec espérance, et celui qui foule le grain fouler avec l'espérance d'y avoir part

1 Timothée 5:17
Que les anciens qui président dûment soient estimés dignes d'un double honneur, spécialement ceux qui travaillent dans la parole et dans l'enseignement; 18 car l'écriture dit: "Tu n'emmuselleras pas le boeuf qui foule le grain", et: "L'ouvrier est digne de son salaire"

Paul affirme clairement que Dieu ne se soucie pas des boeufs mais que «c'est à cause des croyants qu'il a été écrit que celui qui laboure doit labourer avec espérance, et celui qui foule le grain fouler avec l'espérance d'y avoir part».

Qu'est-ce à dire ? De la même manière que les fêtes agricoles revêtent un caractère prophétique et messianique, certains commandements —pour ne pas dire tous — ont généralement une portée plus globale que ce qu'elles expriment au prime abord.

Je ne pense pas que Dieu se soucie qu'un champ sera moins bien labouré parce que la charrue est tirée par un boeuf et un âne ou qu'un vêtement tissé de deux espèces de fil différent soit plus ou moins résistant qu'un autre. Il faut donc voir aussi dans ces ordonnances une portée symbolique, comme pour le commandement de ne pas emmuseler le boeuf.

En ordonnant de ne pas emmuseler le boeuf qui foule le grain, Dieu voyait plus loin : IL se préocuppait — d'abord et au-delà des boeufs — des ouvriers qui annonceraient la Bonne Nouvelle et de tous ceux qui «travailleraient dans la Parole et dans l'enseignement».


Du mélange des espèces au mélange des peuples...

Les commandements de ne pas mélanger deux espèces de bestiaux, de semences ou de fils ont un lien direct et immédiat avec l'avertissement de Exode 34 et le commandement de Deutéronome 7 :

Deutéronome 7:3
Lorsque l'Éternel, ton Dieu, t'aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, et qu'il chassera devant toi beaucoup de nations, les Héthiens, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi; 2 lorsque l'Éternel, ton Dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu les dévoueras par interdit, tu ne traiteras point d'alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce. 3 Tu ne contracteras point de mariage avec ces peuples, tu ne donneras point tes filles à leurs fils, et tu ne prendras point leurs filles pour tes fils; 4 car ils détourneraient de moi tes fils, qui serviraient d'autres dieux, et la colère de l'Éternel s'enflammerait contre vous: il te détruirait promptement.

Exode 34:12
Prends garde à ce que je t'ordonne aujourd'hui. Voici, je chasserai devant toi les Amoréens, les Cananéens, les Héthiens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.
Garde-toi de faire alliance avec les habitants du pays
où tu dois entrer, de peur qu'ils ne soient un piège pour toi. 13 Au contraire, vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, et vous abattrez leurs idoles. 14 Tu ne te prosterneras point devant un autre dieu; car l'Éternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux.
15 Garde-toi de faire alliance avec les habitants du pays, de peur que, se prostituant à leurs dieux et leur offrant des sacrifices, ils ne t'invitent, et que tu ne manges de leurs victimes; 16 de peur que tu ne prennes de leurs filles pour tes fils, et que leurs filles, se prostituant à leurs dieux, n'entraînent tes fils à se prostituer à leurs dieux.

Nous sommes les bestiaux, nous sommes les semences, nous sommes les fils de Lévitique 19 et de Deutéronome 22...
Dieu nous ordonne de ne pas nous mélanger avec les autres nations, avec ceux qui rejettent les commandements d'Elohim et le sacrifice de Yeshua.
C'est ce que nous rappelle Paul également :

2 Corinthiens 6:14-18
Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? 15 Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle? 16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17 C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. 18 Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.

Lorsque Paul nous enjoint de «ne pas nous mettre sous un joug étranger avec les infidèles», ou lorsqu'il affirme qu'il n'y a «pas d'accord entre Christ et Belial», comment ne pas faire le rapprochement avec cet ensemble d'ordonnances ?

Deutéronome 22:10
Tu ne sèmeras point dans ta vigne diverses semences, de peur que tu ne jouisses ni du produit de ce que tu auras semé ni du produit de la vigne.
Tu ne laboureras point avec un boeuf et un âne attelés ensemble. 
Tu ne porteras point un vêtement tissé de diverses espèces de fils, de laine et de lin réunis ensemble

Le joug des infidèles n'est-il pas l'attelage des bestiaux ? Et l'accord impossible entre Christ et Belial n'est-il pas la réunion interdite de la laine et du lin ensemble ?

En conclusion, ces ordonnances vont bien au-delà des simples apparences et nous contraignent bien plus que ce que nous l'imaginons : ce qu'il faut retenir cependant, c'est qu'il vaut mieux, de très loin, nous marier, marier nos enfants ou cotoyer un disciple de Yeshua en vêtement tissé de lin et de laine plutôt que de nous vêtir de lin seul et de fréquenter ou frayer avec un adversaire de Yeshua...

Que Elohim nous garde de l'un et de l'autre !


 Publié le 13-11-2020 par Thierry R.   Copie autorisée avec mention de l'auteur

Benjamin a écrit le 13/11/2020:
Shalom,

Je n'ai pas beaucoup approfondis le sujet mais il semblerait que le mélange de fils interdit soit réduit uniquement au mélange de lin et de laine.

Si on regarde le Strong's du mot "Shaatnez" utilisé pour dire "deux espèces de fils", la définition dit:
1) étoffe mêlée, fabrique de tissage mélangé, mélange lin-laine
1)Une sorte de tissu interdit pour les vêtements
2)Tissu fait par tissage de lin et de laine

Les juifs ne sont pas une référence pour tous les commandements, mais eux qui sont souvent très pointilleux, comprennent également ces commandements comme étant une interdiction de mélanger lin et laine seulement.

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 13/11/2020:
@Benjamin
C'est juste. Cependant, je me méfie parfois même des strongs car ils ne sont eux-mêmes qu'une traduction (Qui reste donc susceptible d'être orientée par la tradition)...
Par exemple, le strong du mot "hodesh" https://www.viadei.fr/strong-hebreu-H2320.html indique "nouvelle lune", ou "mois lunaire". Or "hodesh" signifie "mois" et n'a rien à voir avec le mot "lune" si ce n'est à cause de la tradition.

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Quand on est sonné, on peut voir combien de chandelles...?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ