Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Sujets de réflexion > Jésus n'est pas Dieu         

Jésus n'est pas Dieu, Il est Dieu le Fils, Fils de Dieu !

En lisant ces lignes, je ne vous demande pas de croire ou de ne pas croire. Je vous demande de raisonner et de réfléchir mais si votre foi est devenue une religion, alors vous êtes paradoxalement dans la même situation que l'athée décrit par Edmond de Goncourt, à savoir que "lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion."

Philippiens 2:5
Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu...

1 Jean 5:20
Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.


Dieu, Jésus, la trinité, Dieu sur la croix... Certaines personnes affirment que "chacune des trois personnes est Dieu tout entier".1 Sur ce sujet comme sur d'autres, je ne prétends pas détenir la vérité, la Bible affirmant tantôt ceci, tantôt cela. Si vous avez un autre éclairage sur la façon d'interpréter les passages de la Bible sur ce sujet précis, n'hésitez pas à intervenir !

Sachez avant toutes choses que c'est un avocat dénommé Tertullien qui a inventé et développé la théorie de la trinité (trois dieux en un) au 2° siècle après Jésus-Christ ! Ce concept ne se trouve bien sûr nulle part dans la Bible ! Ce même Tertullien était tellement bien inspiré qu'il a rejoint à la fin de sa vie le «montanisme», mouvement dirigé par un gourou nommé Montanus qui affirmait être venu sur terre «non comme un ange ou un ambassadeur mais comme Dieu le Père»... Rien que ça...

Je ne suis pas en train de remettre en cause la divinité ou la filiation de Jésus-Christ avec Dieu. Selon la compréhension que j'ai de la Bible, et selon ce qu'affirme la Bible elle-même, Jésus, existant en forme de Dieu, est le Fils de Dieu. Mais ce sont des personnes distinctes comme l'expriment les versets présentés sur cette page.

Proverbes 14:15
L'homme simple croit tout ce qu'on dit, Mais l'homme prudent est attentif à ses pas.

Ne construisez pas votre foi sur des croyances apprises ou entretenues par les traditions, bâtissez votre foi sur les Écritures !
Il suffit par exemple de lire le premier chapître de l'épître aux Hébreux pour comprendre que Jésus est le Fils de Dieu et non Dieu Lui-même...

Il suffit de lire la salutation finale de Paul aux Thessaloniciens pour comprendre intellectuellement et en toute logique que Jésus est Jésus et Dieu est Dieu le Père :

2 Thessaloniciens 2:16
Que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance, consolent vos coeurs, et vous affermissent en toute bonne oeuvre et en toute bonne parole!

Qui doit consoler les coeurs des thessaloniciens et les affermir en toute bonne oeuvre ?
Jésus ET Dieu notre Père.
Les deux verbes "consoler" et "affermir" sont conjugués à la troisième personne du pluriel. Pas au singulier.
Si Jésus était Dieu le Père, pourquoi Paul nommerait-t-il deux personnes différentes ? Pourquoi emploierait-il la troisième personne du pluriel ?

C'est Jésus qui est mort sur la croix, pas Dieu. Dans le chapître 22 de la Genèse, c'est Isaac, le fils, qui était offert en sacrifice, pas Abraham le père ! Cette scène du père offrant son fils en sacrifice était un type, une ombre des choses qui allaient advenir par la suite, à savoir Dieu le Père sacrifiant Son propre Fils. Si Dieu S'était donné Lui-même en offrande, il se serait agi non plus d'un sacrifice mais d'un suicide...


Jésus est le Fils de Dieu, héritier de Dieu le Père, pas Dieu le Père

Jésus-Christ est le reflet de la gloire de Son père (mais n'est pas le père) :

Hébreux 1:2
Dieu, [...] nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui, étant le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts


Jésus a été établi héritier : comment Dieu pourrait-Il établir Jésus héritier si Jésus est déjà Dieu le Père ? La Bible nous mentirait-elle ? Un héritier ne peut recevoir d'héritage que s'Il a un ascendant, un parent, un père !

C'est bien ce que dit la Bible. Jésus, le Fils de Dieu, a été engendré et établi avant toutes les autres créations de l'univers et recevra l'héritage de Son Père :

Psaumes 2:7
Je publierai le décret; L'Eternel m'a dit : Tu es mon fils ! Je t'ai engendré aujourd'hui. Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, Les extrémités de la terre pour possession; Tu les briseras avec une verge de fer, Tu les briseras comme le vase d'un potier.

Proverbes 8:22
L'Éternel m'a créée la première de ses oeuvres, Avant ses oeuvres les plus anciennes. J'ai été établie depuis l'éternité, Dès le commencement, avant l'origine de la terre. Je fus enfantée quand il n'y avait point d'abîmes, Point de sources chargées d'eaux; Avant que les montagnes soient affermies, Avant que les collines existent, je fus enfantée; Il n'avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, Ni le premier atome de la poussière du monde


C'est aussi ce qu'affirme Michée :

Michée 5:2
Et toi, Bethléhem Éphrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l'origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l'éternité..


Mais ce qui est très intéressant, c'est que Michée continue à décrire le Messie et la relation qui lie le Messie à Dieu :

Michée 5:4
Il se présentera, et il gouvernera avec la force de l'Éternel, Avec la majesté du nom de l'Éternel, son Dieu.


Jésus Lui-même le confirmera ensuite, de manière on ne peut plus claire...

Sur la croix :

Matthieu 27:46
Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éli, Éli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?

Avant Son ascension :

Jean 20:17
Jésus lui dit: Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers mon Père; mais va vers mes frères, et dis-leur: Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu.

Jésus dit bien que Dieu est Son Dieu. Pourquoi Lui faire dire ce qu'Il ne dit pas ? Pourquoi nier ce qu'Il dit ?

Les instructions de Paul ne disent pas autre chose sur le Père et le Fils :

1 Corinthiens 8:6
il n’y a pour nous qu’un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et vers qui nous allons, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout existe et par qui nous sommes.


Le passage suivant de Matthieu peut être compté — relativement — comme élément de preuve car il est parfois contesté par certains exégètes qui mettent en doute l'authenticité de l'ajout de "ni le Fils" qui n'est pas présent dans certaines versions :

Matthieu 24:36
Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.


Pourtant Jésus n'a pas jugé bon de reprendre Thomas lorsque celui-ci l'appelé Dieu :

Luc 20:28
Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu! 29 Jésus lui dit: Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru!

Parce qu'Il est effectivement Dieu mais Il n'est pas le Père !
Avez-vous déjà lu le Psaume 45 ? Il nous apprend que parmi tous Ses semblables, c'est Jésus Dieu que Dieu le Père a oint et distingué.

Psaume 45:7
Traduction Louis-Segond :
Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté: C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint D'une huile de joie, par privilège sur tes collègues.

Traduction Ostervald :
Tu aimes la justice et tu hais la méchanceté; c'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile de joie; il t'a mis au-dessus de tes semblables.


Il est écrit noir sur blanc que Jésus Dieu a Lui-même un Dieu (le Père).
Rappelez-vous Luc 20:42 : "Le Seigneur a dit mon Seigneur", faisant référence au Psaume 110...

Luc 18:19
Jésus lui répondit: Pourquoi m'appelles-tu bon? Il n'y a de bon que Dieu seul.

Ici Jésus se dissocie clairement et affirme tout aussi clairement qu'il n'est pas Dieu le Père !

Dans la même veine, comment Jésus pouvait-Il prier et supplier Dieu ? Jouait-Il donc la comédie en poussant de grands cris, en versant des larmes et en adressant à Dieu des supplications ?

Hébreux 5:7
C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété


Jésus était encore sur terre...

Malgré tous les éléments précédents, certains opposeront le fait que Jésus n'était alors pas encore monté au ciel...
Oui, mais Jésus était bien monté au ciel au moment où Jean eut sa vision sur l'île de Patmos, n'est-ce pas ?

Apocalypse 1:1
Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver bientôt;

Pourquoi est-il écrit que Dieu a donné à Jésus une révélation destinée à Ses esclaves ? Cela n'indique-il pas qu'il s'agit bien de deux personnes distinctes ? Cela ne signifie-t-il pas qu'il pourrait y avoir des choses connues de Dieu et pas de Jésus-Christ et que par conséquent Dieu est Dieu et Jésus-Christ est le Fils de Dieu ? Cela ne vous rappelle-t-il pas précisément ce verset ?

Et lorsque Jésus communique à Jean le contenu des lettres destinées aux Eglises, il est déjà bien mort et bien ressuscité, n'est-ce pas ?
Alors, si Jésus-Christ est Dieu, pourquoi Jésus-Christ parle-t-il à Jean de "Son Dieu" et pourquoi fait-Il la différence entre le nom de Son Dieu et Son propre Nom ?

Apocalypse 3:12
Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.

Oubliez pendant quelques minutes ce que l'on vous a appris et réflechissez de manière autonome et intelligente ! Avoir la foi ne veut pas dire cesser de réfléchir !

Que dit Jésus à l'ange de l'église de Sardes toujours dans Apocalypse 3 ?

Apocalypse 3:2
Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir; car je n'ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu.

Jésus est constant : il a un Dieu.

Prenez le temps de lire ce verset de 1 Corinthiens 15:27 écrit par Paul (donc bien après le retour de Jésus-Christ au ciel), qui confirme pourtant que Jésus-Christ est vraiment une personne différente de Dieu le Père :

1 Corinthiens 15:27
Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté.

Pourquoi, — si Jésus, Fils de Dieu est Dieu Lui-même incarné sur terre — Paul prend-il néanmoins le temps de nous expliquer que ce qui a été soumis à Jésus-Christ n'implique pas Dieu Lui-même ? Pourquoi clarifier les choses si Jésus le Fils est Dieu le Père ? Pourquoi encore une fois cette volonté de nier ce qui est clairement énoncé ?


Le Père est plus grand que le Fils

Tout simplement parce que le Fils n'est pas le Père, que le Père est plus grand que le Fils et que le Fils est soumis au Père ! Est-ce là une vérité si dure pour nos théologiens et exégètes de tous bords que d'accepter qu'un fils se soumette à son père ?

1 Corinthiens 15:28
Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

Comment le Fils pourrait-il Se soumettre au Père si le Fils était le Père ? Quel en serait l'intérêt ? Paul écrit-il donc uniquement pour le plaisir de formuler de belles phrases ? Pourquoi systématiquement vouloir tordre le sens des Ecritures ?

Même quand Jésus Lui-même énonce clairement les choses noir sur blanc, les hommes trouvent encore le moyen de tordre le sens de Ses phrases !

Jean 14:28
Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père; car le Père est plus grand que moi.


Pourquoi Paul insiste-t-il donc sur l'autorité de l'homme sur la femme, du Christ sur l'homme et de Dieu sur le Christ ? Paul serait-il moins au fait des réalités divines que ne le sont les « pères » de l'église ?

1 Corinthiens 11:3
Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ.

Dans l'épître aux Hébreux, que lisons-nous ?

Hébreux 3:2
Jésus, qui a été fidèle à celui qui l'a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison.

Qui est donc celui qui a établi Jésus et à qui donc Jésus a-t-il été fidèle si ce n'est Dieu ?


Seul le Père est immortel

Dans le verset suivant, c'est devant Dieu et Jésus-Christ que Paul parle à Timothée :

1 Timothée chapitre 6:13
Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ, qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus Christ, que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l'honneur et la puissance éternelle. Amen!

et c'est également dans ce verset que nous apprenons — lisez et relisez attentivement ce verset en décomposant au besoin — que Dieu seul possède l'immortalité !

Jésus confirme Lui-même qu'il a revêtu l'immortalité seulement après Sa mort :

Apocalypse 1:18
Ne crains point; c'est moi qui suis le premier et le dernier, celui qui est vivant; Et j'ai été mort, et voici je suis vivant aux siècles des siècles, Amen; et j'ai les clefs de l'enfer et de la mort.

Comprendre que Jésus Lui-même n'était pas immortel avant Sa résurrection, donne encore plus de sens et de poids à Son sacrifice ! Comme tout le monde, Il avait peur de mourir ! Où serait Sa gloire de mourir s'Il était immortel ? Jésus a donné Sa vie pour nous. Mais s'Il avait été immortel dés l'origine, Il n'aurait pu nous faire ce don ! Il fallait donc qu'Il fût mortel pour pouvoir donner Sa vie... Dieu n'est pas mortel. Jésus l'était jusqu'à Sa résurrection.

[Il est à noter que pour défendre à tout prix l'idée que Jésus est Dieu, j'ai déjà entendu des élucubrations sur l'ubiquité de Dieu qui Lui permettrait tout à la fois de mourir en bas et de vivre en haut... Mais il faudrait alors expliquer comment on peut mourir quand on ne peut pas mourir... puisque Dieu est immortel ! Sinon ce serait un simulacre de sacrifice, un mensonge, une illusion de don de vie...]

Le Fils a appris l'obéissance due au Père et a supplié le Père de ne pas l'abandonner et de le sauver de la mort :

Hébreux 5:7
C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes


Encore des doutes...

Reste Isaïe 9:6 qui demeurerait le seul verset qui pourrait laisser penser que Jésus est Dieu. Ce que contredisent absolument la totalité des versets précédents...

Isaïe 9:6
Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. Donner à l'empire de l'accroissement, Et une paix sans fin au trône de David et à son royaume, L'affermir et le soutenir par le droit et par la justice, Dès maintenant et à toujours: Voilà ce que fera le zèle de l'Éternel des armées.

Isaïe prophétise que Yeshua sera appelé «Dieu puissant, Père éternel».
Je vous rappelle une deuxième fois quand même que ce «Dieu puissant», ce «Père éternel» avoue LUI-même avoir un Dieu et un Père :

Jean 20:17
Jésus lui dit: Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers mon Père; mais va vers mes frères, et dis-leur: Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu.

Apocalypse 3:12
Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.


Je pense que Jésus est en réalité l'Éternel de l'Ancien Testament (et aussi le rocher auquel ont bu les israëlites comme l'affirme Paul) comme pourrait l'attester le verset suivant qui deviendrait sinon incohérent. On entend en effet l'Éternel louer l'Éternel !

Exode 34:5
L'Éternel descendit dans une nuée, se tint là auprès de lui, et proclama le nom de l'Éternel. Et l'Éternel passa devant lui, et s'écria: L'Éternel, l'Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité...

Vous aurez compris que c'est Jésus, Fils de Dieu qui loue et glorifie Dieu le Père.

Notez ici qu'il est dit de Dieu le Père qu'Il est "lent à la colère".

Or que nous apprennent les Psaumes au sujet du Fils ?

Psaume 2:12
Baisez le fils, de peur qu'il ne s'irrite, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s'enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui!

Les Écritures seraient-elles en train de se contredire ? Dieu est-Il lent à la colère ou prompt à s'énerver ?

Dans l'épisode de Exode 4:11-14, à votre avis, s'agit-il ici de Dieu le Père ou de Jésus ? De Celui qui est lent à la colère ou de Celui dont la colère est prompte à s'enflammer ?

Exode 4:11-14
L'Éternel lui dit: Qui a fait la bouche de l'homme? et qui rend muet ou sourd, voyant ou aveugle? N'est-ce pas moi, l'Éternel? Va donc, je serai avec ta bouche, et je t'enseignerai ce que tu auras à dire. Moïse dit: Ah! Seigneur, envoie qui tu voudras envoyer. Alors la colère de l'Éternel s'enflamma contre Moïse


Nous voyons bien ici qu'il s'agit de deux personnes bien différentes avec deux caractères bien différents.

C'est bien pour cela qu'à celui qui le qualifie de "bon", Jésus s'empresse aussitôt de rendre à Dieu ce qui appartient à Dieu.

Luc 18:19
Jésus lui répondit: Pourquoi m'appelles-tu bon? Il n'y a de bon que Dieu seul.


Par ailleurs, rappelez-vous que Michée nous indique que Celui qui sortira de Bethléhem pour Dieu, se présentera avec la majesté du Nom de l'Éternel...

Michée 5:4
Il se présentera, et il gouvernera avec la force de l'Éternel, Avec la majesté du nom de l'Éternel, son Dieu.


Différentes traductions plus poussées ont été faites du verset de Esaïe 9:6. Ainsi, par exemple, en hébreu, le mot "El"peut aussi bien signifier "dieu" que "Dieu" ou "héros"... Pour plus d'information sur ce verset, je vous invite à visiter cette page qui revisite cette question sous un autre angle.

Prêtez attention à cette vidéo :



Visionnez également cette vidéo intéressante qui aborde aussi le sujet :



En réalité, à mon sens, Isaïe 9:6 est à rapprocher de Philippiens 2:9 :

Philippiens 2:9
C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Jésus est Seigneur ! Pour Sa propre gloire ? Non, pour la gloire de Dieu le Père !

Daniel le confirme également dans ses visions :

Il voit d'abord Dieu (pas face à face bien sûr...) :

Daniel 7:9
Je regardai, pendant que l'on plaçait des trônes. Et l'ancien des jours s'assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent. Un fleuve de feu coulait et sortait de devant lui. Mille milliers le servaient, et dix mille millions se tenaient en sa présence.

Puis il voit Jésus-Christ :

Daniel 7:13
Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu'un de semblable à un fils de l'homme; il s'avança vers l'ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.

Daniel voit le Fils de l'homme s'avancer vers l'Ancien des jours. Il s'agit donc bien de 2 (deux) personnes différentes ! Pourquoi est-ce si difficile à comprendre ?

Yeshua est l'Elohim du TNK

Dans ce que nous autres occidentaux, appelons l'Ancien Testament, nous lisons dans Exode 20 (mais également dans de nombreux autres chapîtres) que Moïse et tout le peuple ont vu Dieu et entendu la voix de Dieu.

Exode 24:9-10
Moïse monta avec Aaron, Nadab et Abihu, et soixante-dix anciens d'Israël. Ils virent le Dieu d'Israël; sous ses pieds, c'était comme un ouvrage de saphir transparent, comme le ciel lui-même dans sa pureté. 11 Il n'étendit point sa main sur l'élite des enfants d'Israël. Ils virent Dieu, et ils mangèrent et burent.


Or que diront ensuite Jésus et Jean ?

Jean 1:18
Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.

1 Jean 4:12
Personne n'a jamais vu Dieu

Jean 5:37
Et le Père [...] Vous n'avez jamais entendu sa voix, vous n'avez point vu sa face


Mais si effectivement, personne n'a jamais entendu la voix de Dieu, qui ont-ils vu et de qui donc ont-ils alors entendu la voix dans Exode 20 et 24 ?


Mais les "chrétiens" ont la nuque tellement raide qu'il faut continuer. Dans le livre de la révélation, Jean voit lui aussi deux personnes distinctes dans sa vision :

Apocalypse 5
Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. [...] Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. [...] Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.


Jean voit Quelqu'un assis sur le trône tenant un livre et il voit l'Agneau venir et prendre le livre de la main de Celui qui est assis sur le trône. Par quel sortilège et par quel maléfice pouvez-vous encore (faire) croire qu'il s'agit toujours de la même personne ?

Je continue avec cette déclaration de Paul lui-même qui affirme clairement la divinité de Jésus-Christ tout en confirmant, noir sur blanc, la supériorité (et non l'égalité) de Dieu le Père :

Philippiens 2:6
...Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix.

Malgré sa nature divine — et contrairement à ce que fit Satan —, Jésus n'a pas cherché à rivaliser avec Dieu et devenir Son égal ! Il S'est soumis à Son Père avec obéissance, humilité et amour jusqu'à la mort. Amen !

Comprenne qui pourra !

1 Site de l'église catholique


Pour aller plus loin

La trinité sur le blog de Bleu Lagon




 23-04-2016  Mod. 09-07-2019   Imprimer   Copie autorisée si source viadei.fr

  24 commentaires sur cet article...

Laurent En Christ (Site : http://www.jesusestlemessie.com) a écrit le 15/03/2017:
Au fait, par son humilité unique, Jésus n'a jamais criée haut et fort qu'il était Dieu et c'est pour cette raison que l'on retrouve des passages où Jésus est soumis à son Père Dieu. Pourtant des versets bibliques démontrent clairement qu'il est Dieu et que c'est pourquoi nous les chrétiens nous l'adorons.
Voici quelques exemples qui démontrent que Jésus est le Fils de Dieu mais aussi Dieu lui-même. J'ai mis en rouges les passages les plus importants.
Jean 1 : 1 Au comment était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Jean 1 : 14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, plein de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire unique du Fils unique venu du Père.
- La Parole était avec Dieu et la parole était Dieu. Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous. La parole est Dieu et cette parole s'est faite chair, c'est-à-dire, rentré dans le corps de Jésus qui a vécu parmi les hommes.
Jean 20 : 28 Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu! 29Jésus lui dit: Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru!
- Jésus n'a pas tout de suite arrêté Thomas en lui demandant de ne surtout pas le prendre pour Dieu, mais au contraire le Christ le conforte dans son affirmation !
Jean 14 : 8 à 11 Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père et le Père est en moi, croyez du moins à cause de ces œuvres.
Jean 10 : 29 à 33 Mon père, que me les a données, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Moi et le Père nous sommes un. Alors les juifs prirent de nouveau des pierres pour le lapider. Jésus leur dit : Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres de mon Père : pour laquelle me lapidez-vous ? Les Juifs lui répondirent : Ce n'est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es homme, tu te fais Dieu.
- Dans ce verset, les juifs qui réalisaient la volonté de leur Père Satan (selon les dires de Jésus) disent que Jésus blasphème parce qu'il se fait Dieu.
Jean 8 : 58 et 59 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis. Là -dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui ; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple.
- Abraham vécu 2000 ans avant Jésus mais Jésus fût bien avant Abraham.
Esaïe 9 :6 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule ; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la Paix.
- Cette prophétie de l'Ancien testament démontre complètement que Jésus est Dieu.

YVES a écrit le 13/07/2017:
LA TEOLOGI NE SAUVE PAS LA RELIGION NE SAUVE PAS LA VERITABLE EGLISE DE DIEU PROCLAME AVEC FORCE LE GOUVERNEMENT DE DIEU SUR TERRE PAR JESUS CHRIST ET LES SAINT QUI SERONT RESSUCITE CE GOUVERNEMENT ET FONDE SUR LA LOI DIVINE LES 10 COMMENDEMENT SET JESUS QUI POSE LA BASE DOCTRINALE MATTHIEU 5/18 ET CETTE EGLISE ENSEIGNE LE MODE DE VIE QUE JESUS CHRIST ET LES 12 APOTRE ENSEIGNER PRECHER ET PRATIQUER JESUS DANS JEAN 20/17 VA DONNER UN ENSEIGNEMENT A TRAVER MARIE MADELEINE IL VA DIRE VA VERS MES FRERES ET
DIS LEUR JEAN 20/17 JESUS LUI DIT CESSE DE T ACCROCHER A MOI CAR JE NE SUIS PAS ENCORE MONTE VERS LE PERE MAIS VA VERS MES FRERES ET DIT LEUR QUE JE MONTE VERS CELUI QUI EST MON PERE ET VOTRE PERE MON DIEU ET VOTRE DIEU ////// ET MARIE MADELEINE VA FAIRE PAR DE CE QUE LUI AVER DIT JESUS ET JEAN L ECRIRE DANS L EVANGILE ET SI ON DECORTIQUE JEAN 20/17 ON PEUT CONPRENDRE QUE JESUS A UN DIEU ET IL DEPAN DE DIEU COMME NOUS DEPANDON DE DIEU ET JESUS COMME SOVEUR REVELER PAR L ESPRIT SAINT LA BIBLE NOUS ENSEIGNE POUR PAS ENTRE DANS DES GENEALOGIE SENS FIN LA REPONSSE ET DANS 1CORINTHIEN 11/3 L APOTRE VA DIRE JE VEUX QUE VOUS LE SACHIER IL DONNE UN ENSEIGNEMENT DOCTRINAL 1CORINTHIEN 11/3 JE VEUX CEPENDANT QUE VOUS LE SACHIER .CHRIST EST LE CHEF DE TOUT HOMME L HOMME EST LE CHEF DE LA FEMME ET DIEU EST LE CHEF DE JESUS CHRIST QUE DIEU NOUS BENISSE A TOUS



Domy LEJAUNE a écrit le 03/12/2017:
Si Le Christ est Dieu fait Homme, et, si Dieu s'est fait Homme pour nous faire Dieu " (S. Athanase, inc. 54, 3 : PG 25, 192B), alors Le Christ est bel et bien Le Fils de L'Homme.
Voilà pourquoi, à la fin des temps, Le Christ est Fils de Dieu (1 Corinthiens 15,28 : « Le Christ se mettra alors sous le pouvoir de L'Homme » 1 Corinthiens 15,24 : « Le Christ remettra le pouvoir royal à L'Homme son Père »).

CQFD le jour de L'Avent.

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 03/12/2017:
@Domy LEJAUNE
Vous apportez la preuve magistrale que de sources d'hommes en traductions arbitraires, on peut arriver à faire dire au Christ ce qu'Il ne dit pas et nier effrontément ce qu'Il dit.

catherine a écrit le 06/12/2017:
Oui, je suis d'accord avec vous. La parole l'affirme, Jésus est le Fils de Dieu. IL n'est pas Dieu le Père. Et notre prière devrait être adressée à Dieu le Père au nom de Jésus-Christ, puisque c'est par son sacrifice que nous pouvons avoir accès à l'Eternel.

Pierre JOSEPH (Site : http://bible-notes.org/article-1839-la-trinite-un-seul-dieu.html) a écrit le 01/01/2018:
Vous pouvez jetez un coup dœil dans cet article de bible-notes

Johnny a écrit le 30/12/2018:
Bonjour :) J'aimerai bien discuté avec le publieur dec cette page! Un sujet qui me passionne énormément merci au plaisirs de vous communiquer

Line a écrit le 17/03/2019:
Enfin quelqu'un qui pense comme moi. Quand j en parle autour de moi les gens me prennent pour une inculte quelqu'un qui ne comprend pas ce qu elle lit... Et pourtant je comprend comme vous quand je lis la bible jamais j ai lu que Jésus est dieu... Mais bien qu il est fils de dieu et que tout ce qui il fait c est son père qui lui permet. Quand il a ressuscité Lazare c est dieu qui lui a permis. Dans les actes Pierre guérit une femme (actes 9:36-43)... Ce qui ne veut pas qu il est dieu mais sa foi en Jésus lui permet d avoir les mêmes "pouvoirs" que dieu. Corrigez moi si jme trompe...

Judicael a écrit le 10/05/2019:
Merci pour ce très bel article. Je pense exactement pareil.

Jésus est Dieu, mais faut savoir l'expliquer, ce qui a très bien était fait ici.

michel-j a écrit le 25/06/2019:
Jésus lui même l'a dit "avant qu'Abraham fut je suis" ...les juifs en colères se saisirent de pierres pour la lapider et lui criaient dessus "toi qui est homme tu te fais Dieu"...les juifs ne purent se saisir de Jésus...

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 09/07/2019:
@Michel-J
J'ai déplacé votre commentaire vers l'article sur Marie.

Catherine a écrit le 04/08/2019:
Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec vous. Jésus-Christ n'est pas Dieu Le Père, mais le Fils. Nous avons un libre accès auprès du Père par Jésus. Nos prières doivent être adressées à Dieu dans le nom de Jésus.

Sylvie Belot a écrit le 16/09/2019:
Excellent article qui démontre sans équivoque que Jésus-Christ ne peut être ni Dieu le Père ni membre d'une soi-disant trinité. Jésus-Christ est le Fils de Dieu, le seul être à avoir été engendré de Dieu et qui Lui est subordonné. Etant de nature divine (en forme de Dieu), Il peut recevoir l'appellation de Dieu mais Il n'est pas le Père pour autant. Il est le Dieu de l'Ancien Testament, Celui qui S'est manifesté à Moïse. C'est ainsi que, par révélation, Thomas a pu voir en Lui son Dieu. Il est aussi le Créateur de toutes choses, visibles et invisibles. Car si Dieu le Père fut l'architecte de la création, c'est Jésus-Christ, en tant que Parole de Dieu, qui en fut l'artisan. Suite à son sacrifice et par son obéissance parfaite au Père, Jésus a reçu toute autorité et tout jugement sur le monde. Il fait Un avec le Père car Il est animé du même Esprit, tout comme nous, Chrétiens, sommes Uns avec Christ si l’Esprit de Christ demeure en nous.

Sylvie Belot a écrit le 16/09/2019:
Confondre le Père et le Fils n’honore ni le Père ni le Fils car, d’une part, Dieu a dit qu’il ne donnerait Sa gloire à aucun autre (donc pas même à Son propre Fils) et d’autre part, le mérite de Christ s’en trouve diminué puisqu’un être immortel ne peut tout simplement pas mourir.
Il n’y a qu’un seul Dieu Tout-Puissant de qui tout procède. Comme Il l’a dit à maintes reprises, Jésus n’a jamais rien fait de Lui-même et tout ce qu’Il fait, Il le fait pour la gloire de Son Dieu et Père.
Prions Dieu, au nom de Jésus-Christ, pour qu’Il révèle ces choses à ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas les voir.

Nicolas a écrit le 27/02/2020:
Tertullien n'a jamais dit "DIeu trois en un".
Dans la lettre "contre Praxeas" il combat justement l'idée du dieu trois en un qui est l'hérésie du modalisme. Ca l'amène à expliquez la relation entre Dieu le Verbe et l'Esprit. La trinité c'est l'explication qui est justifiée par sagesse psaume proverbe et toute la bible.

Liens :
http://www.tertullian.org/french/g3_06_adversus_praxean.htm

Bob a écrit le 04/09/2020:
Cf Arius et l'arianisme... Bon article merci.

Jess a écrit le 10/11/2022:
Bonjour j’aimerai bien échanger avec vous par mail ou par téléphone s’il vous plaît à ce sujet

bryce a écrit le 25/04/2023:
Dommage cette incompréhension. Se n'est pas une erreur des écritures si parfois elle cite Jésus 100% homme (qui signifie le salut), d'autre fois le Christ 100% Dieu (qui signifie le oint), et d'autre fois Jésus le Christ en une seule unité, devenant ainsi le pont entre la terre et le ciel (le salut, ou la grace oint de l'Eternel Dieu). Nous retrouvons d'ailleurs cela avec l'Eternel Dieu, Adonaï Elohim. L'Eternel n'est-il pas le créateur? Et Elohim, n'est-il pas éternel?
Par exemple, a un moment un homme va venir "adorer Jésus" et Jésus va lui interdire de le faire, à un autre moment un homme va venir adorer le Christ et Jésus le laissera faire.
Dés le début de la phrase, s'il est utilisé Jésus, ou Christ, ou les deux, on peut savoir sur quel plan va se dérouler la phrase, de même si la phrase commence avec Elohim, ou Adonaï, ou l'Eternel Dieu. D'ailleurs, anecdote, le pharaon connaissait fort bien Elohim, dont il se disait représantant devant les hommes... Et il était idolatre car il ne connaissait pas Adonaï, ou l'Eternel. La science étudie les lois de la nature, c'est Elohim, tout se que vous nommer païen (qui en vérité signifie non juif et pas autre chose) croient tous en Elohim. Mais pas en l'Eternel. Tout du moins, moi je suis un païen (non je suis pas né d'une mère juive) mais j'ai foi en l'Eternel Dieu, par Jésus Christ.

Jésus est 100% homme, Christ est 100% l'Eternel Dieu (car l'Eternel Dieu est Esprit), Jésus Christ est le pont entre la terre et les ciels, il est pleinement les deux nature. De même que l'Eternel Elohim est pleinement les 2 natures: la justice (qui juge) et l'amour (qui fait miséricorde). Or, dans une conception humaine, impossible d'être dans la justice tranchante (la limite entre le bien et le mal est exactement ici) et d'être dans l'amour et la miséricorde (tu as dépassé la limite? Je te pardonne...).

Aussi, quand on dit "mon Seigneur", cela se dit Adonaï en hébreu. Losque l'on dit mon Seigneur et Dieu, cela se dit Adonaï Elohim.

D'ailleurs la parole nous dit qu'il nous est impossible de connaitre et plaire à Elohim sans passer par Adonaï. Ceux qui ont Adonai ont Elohim. Ceux qui ont Elohim n'ont pas Adonai. Autrement dit, ceux qui ont la relation dans l'amour et la grâce de Dieu ont aussi la justice et la loi de Dieu, tandis que ceux qui ont uniquement Elohim, la justice, n'ont point Adonaï l'amour. En plus court: l'amour mène à la justice, mais la justice ne mène pas à l'amour.
La double pierre, une celeste, une terrestre indivisible. Notre Dieu excelle dans cette catégorie, c'est à dire prendre les opposé d'un point de vue humain et n'en faire qu'UN. Le ciel et la terre; la paix s'obtient au travers de la souffrance. La grâce s'obtient par se qu'il y a une condamnation; la vie dont Dieu nous parle passe par la mort. La justice passe par l'amour. La lumière jaillit de la ténèbre... Le baptême d'eau et le baptême de feu; l'eau et le feu font la nuée, qui est la gloire de Dieu. Jésus et Christ. l'adam et l'Esprit de Dieu. L'épée à double tranchant. masculin et féminin ne font qu'un en adam. Même Yah, le nom de Dieu, youd le germe, hé le réceptacle. Le jardin (le germe) planté en Eden (le réceptacle).

Si un homme, combien même sous le nom de Christ, venait en essayant de vous convaincre, par la parole de Dieu (comme Satan), que sa doctrine est celle qu'il faut suivre, alors vous viendrez à vous posez cette question: "Jésus est-il réellement le Fils de Dieu?".
Vous comprenez le raisonnement?
Ne me faites pas dire se que je n'ai pas dit, que celui qu lit fasse attention à lui même. Même la Parole de Yeshuwa a été donné pour notre salut, et c'est cette même parole qui jugera ceux qui n'ont pas cru. Ainsi, Dieu fait miséricorde à qui il veut.
Soyez béni de la part de Dieu notre Père et de son Fils premier né Yeshuwa ha mashiach

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 26/04/2023:
L'article commence humblement par
"En lisant ces lignes, je ne vous demande pas de croire ou de ne pas croire." et
"Sur ce sujet comme sur d'autres, je ne prétends pas détenir la vérité, la Bible affirmant tantôt ceci, tantôt cela. Si vous avez un autre éclairage sur la façon d'interpréter les passages de la Bible sur ce sujet précis, n'hésitez pas à intervenir !"

Il me semble que votre doctrine souffre d'incohérences et de faiblesses démontrées par les textes, comme par exemple :

Dans Apocalypse, c'est Jésus-Christ qui parle. Et Jésus-Christ, ("l'Éternel Dieu" selon vous) dit : "Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. 13 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises!"

Jésus-Christ affirme qu'IL a un Père et un Dieu. Donc si je suis votre raisonnement, l'Éternel Dieu, Elohim Adonaï a un Père et un Dieu.

Votre doctrine est contredite par Paul qui prend le temps d'expliquer que le Père est distinct ET PLUS GRAND que le Fils :
"Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est ÉVIDENT que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté".

Mais je ne vais pas reproduire ici tous les arguments de l'article.

Je pense que nous parlons de la même chose mais avec des mots différents. Vous connaissez l'histoire des aveugles qui décrivent l'éléphant : l'un touche la queue douce et poilue, l'autre la trompe plissée, un autre encore le dos rugueux...

Que Dieu nous garde tous et nous fasse grandir en Yeshua !

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 26/04/2023:
Bryce,
À propos, j'ai deux questions :

- Depuis quand avez-vous la foi en Yeshua ? Je parle de la foi qui vous amène à chercher sur les sites)

- Ôtez-moi d'un doute : vous avez dit que vous ne gardiez pas le shabbat (à propos, non, je n'allume pas de bougies, c'est une tradition d'hommes) mais vous observez les fêtes, vous portez les tzit-tzit, vous observez les lois alimentaires, bref, vous gardez la Torah de Dieu ? (ou pas ?)

bryce a écrit le 26/04/2023:
La foi qui m'amène a chercher sur des sites? Je comprend pas la question. Et pour vous dire très sincèrement, c'est une grâce de Dieu que j'ai accès à internet, et je ne sais pas si cela va durer, qu'il en soit selon la volonté de Dieu.
Mon commentaire n'était pas là pour vous visé d'une quelconque manière, ni pour convaincre qui que se soit, et encore là, Dieu fait se qu'il veut.
Pour vous ôtez un doute, j'observe le shabbat de l'Eternel , et je suis un païen selon la chair. Mais puisque vous m'avez déjà fait dire se que je n'avais pas dit, je précise que je ne critique pas le Juif, que j'aime le Juif et qu'il est bon devant l'Eternel que le Juif observe se qui lui a été demandé d'observer, car c'est une chose certaine que le peuple Juif sont les "gardiens" de la torah.
Pour se qui est de ma foi en Yeshuwa, en vérité, elle a toujours été, seulement au début je ne savais pas que c'était le Seigneur, c'est plus tard que je l'ai compris.
Et je ne parle pas d'une fable abstraite, mais de la vrai vie, concrète, expérimentable, le seul et UNique chemin qui mène vers la seule et UNique paix de la création toute entière, selon les desseins insondables de Dieu.

Finalement, pourquoi contrer une doctrine en émettant des doutes sur les personnes? Plutôt que de laisser la Parole répondre? Franchement, qui que je soit ne change absolument rien à la vérité de Dieu, et comme nous le voyons produit une discussion qui ne mène qu'à la dispute de mots.

Ha Paul, un grand rabbi, en Yeshuwa. Quel incroyable instrument de Dieu. Et pourtant, il n'invente rien, il ne fais que citer la Torah en y dévoilant le messie qui était annoncé de toute éternité, selon le dessein de Dieu.

Mais maintenant, si moi même je rentre dans votre raisonnement, quand vous dites que Yeshuwa ne peut pas être Dieu car il dit "qu'il a un Père et un Dieu", doit-on comprendre qu'il fait là une différence entre son Dieu et son Père? Où peut-être n'a-t-il jamais dit que lui et le Père sont UN.
Si je dis "1" à un juif, car Yeshuwa est juif et il s'adresse au peuple juif, à quoi pense-t-il?
Adonaï, l'Eternel, est-il un autre esprit que l'esprit messianique, le Christ, quand il adresse sa parole à ses prophètes? Et qui est Adonaï, pour le Juif?

Jésus-Christ est 100% homme, et Dieu est son Père, c'est la vérité.
Jésus-Christ est 100% Dieu, il n'a pas de créateur, et c'est la vérité.
C'est tellement inconfortable pour notre intellect humain une telle affirmation!!! On pourra débattre sans fin en s'appuyant uniquement sur la parole sur se point sans jamais parvenir à la connaissance de la vérité.

Si se que je dis, selon l'esprit de compréhension que le Seigneur à mis en moi, est contraire à l'évangile de Yeshuwa, que je soit moi même rejeté.
Mais si c'est un homme qui juge de cela, alors pardonne lui Seigneur, je ne retiens pas cela et je ne m'en souviens déjà plus.

Shalowm, que la paix et le repos de notre Seigneur Yeshuwa soit avec vous, qu'il nous donne à tous du discernement et de la sagesse, qu'il nous aide à garder le bon dépot jusqu'à la fin, à la Gloire du Dieu vivant, Aman ve amen

Thierry (Site : https://www.viadei.fr) a écrit le 26/04/2023:
"puisque vous m'avez déjà fait dire se que je n'avais pas dit"

Pas du tout !
Je sers Yeshua. Pas Satan.

Si je vous demande si vous gardez la Torah de Dieu, je vous demande "si vous gardez la Torah de Dieu", pas si vous aimez les juifs ni dans le but de "contrer une doctrine en émettant des doutes sur les personnes" !

Entre "serviteurs de Dieu", c'est dommage de raisonner comme des païens !

Je répète donc ma question : gardez-vous la Torah de Dieu (Levitique 11, Nombres 15, Levitique 23) ?
Ok pour le shabbat. Et le reste ?

(nb je ne suis pas juif non plus...)

bryce a écrit le 27/04/2023:
J'ai toujours pas compris la question... C'est un piège? Qu'elle est la première question posé dans la torah? Tandis que Dieu affirme se qu'il dit avec autorité.
Si vous avez quoique se soit à dire, exprimez-vous, je vous écoute, quoique je fais attention à se que je mange et à la nourriture que vous me proposez. D'ailleurs, puisque la question s'adresse à moi, et bien j'ai sacrifié moi à l'Eternel, il ne pourra pas répondre à la question. De mémoire, moi c'était un menteur, je vous déconseille de le questionner.

Youd, Yeshuwa la semence qui doit mourir pour germer.
Hé, le réceptacle de la graine, une matrice, une terre, le tombeau, qui donne la vie.
Waw, le germe qui pousse et qui deviendra un arbre avec son fruit.
Hé, la matrice qui reçoit la semence du fruit de l'arbre, la vie éternel

Gloire à Yeshuwa qui est mon Seigneur (Adonaï) et mon Dieu (Elohim mon juste juge), lui qui est le pain de vie, et qui a semé en mon coeur sa vie par sa mort afin que je grandisse jusqu'à maturité et puisse donné du fruit en abondance, du fruit qui porte la semance de la vie éternel, qui est Yeshuwa, l'Eternel Dieu, le juste et le miséricordieux, à qui appartient le règne et la gloire pour l'éternité, Aman ve Amen!

bryce a écrit le 27/04/2023:
Se que j'ai écrit sur le tétragramme dans le commentaire précédent est l'un des résultats de mes prières.
Et je m'excuse, je veux pas vous embêter, je me suis dit arrête d'embêter le frère avec tes commentaires. Mais sachez que notre échange n'est pas vain, personnellement je médite tout cela à la lumière de la Parole et dans la prière.
Et bien voila que je méditais la Parole toute la nuit, et je suis poussé à parler, sur le sujet "gardez-vous la torah?".

Mais voila que depuis 2000 ans, la question de sommes nous sous la loi ou sous la grâce, sujet tellement important, n'est pas comprise du tout!!!
Les 2 sont inséparable et forme une unité indivisible.
S'il n'y avait pas de loi (de torah), je ne pécherais point, puisque le péché est la transgression de la loi, c'est par la connaissance de la loi que j'ai connaissance du péché, qui est la racine de mes péché, se qui m'amène à produire de la mort. OK.
Donc, si je suis sous la grâce, je ne peux en aucun cas retiré la loi, puisque pour être gracié il faut que je soit condamné, et si je disais que je n'étais pas sous la loi, alors je n'aurais plus de péché, et donc je n'aurais plus de grâce.
Forcément que je garde la loi, la torah, car c'est en l'étudiant que je prend connaissance du péché et donc de mon péché.
J'attire tout de suite l'attention sur un autre sujet terriblement incompris: Yeshuwa est mort à la croix pour LE péché. Son sang à coulé pour effacer LES péchés.
Donc, garder la torah, c'est garder la connaissance du péché et de ses fruits de mort, c'est aussi nous amener à la grâce en Yeshuwa. Pas de torah, pas de messie.
C'est un copié coller du tétragramme, un autre arbre, qui fonctionne dans l'éternité (hors du temps) à la différence qu'il produit des fruits de mort.
En soit, la torah m'apprend que je suis naturellement une branche de l'arbre de mort, et je suis soumis à produire des fruits de mort. Yeshuwa ne pouvait pas couvrir mes fruits sans d'abord s'attaquer à la racine et au tronc qui me porte et produit se fruit.
Maintenant, faut comprendre que l'oeuvre de Yeshuwa est éternel (hors du temps). Bien qu'ayant détruit la mort à la racine, je vois que je produit toujours du fruit de mort (dans le temps). C'est là aussi la raison pour laquel Yeshuwa "couvre/efface" (et non pas détruit) mon péché par son sang.
Je prend exemple sur le jugement de Babylone: dans l'éternité, elle a déjà été jugé, mais dans le temps (système auquel nous sommes soumis, et c'est une bonne nouvelle) nous ne voyons pas encore le décret céleste appliqué. Mais sont avenir est certain.
Bien, donc c'est pour cela que c'est par la foi, par l'espérance dans les promesses que je saisis la grâce, car si je me fis à se que mes yeux voient, je suis toujours sous la condamnation de la loi. La foi vient de se que l'on entend, qui est la Parole de Dieu, qui sont les promesses.
Et quand verrons-nous l'accomplissement de ses promesses, sinon après la mort de notre chair dans laquelle ont été "cloué" les péchés afin que s'accomplisse la loi, car cela est juste et si la loi ne s'accompli pas, Dieu n'est plus Dieu. La grâce, c'est que Yeshuwa à "cloué" le péché dans la chair, de sorte que maintenant, notre chair produit toujours du fruit de mort et sera puni de mort par la loi, et de sorte que notre esprit ne soit pas souillé par le péché et porte des fruits de vies pour la vie éternel. Ainsi, la loi de mort s'accomplira (impossible qu'il en soit autrement)dans la chair, et la loi de vie s'accomplira dans l'esprit. De plus, l'oeuvre éternel (hors du temps) nous permet, par la foi, de produire dés aujourd'hui du fruit de vie par l'Esprit, quoique la loi de mort n'a pas encore été accompli dans ma chair qui continue de produire du fruit de mort. Nous comprenons ici que jusqu'à mon décès je serais toujours sous la torah, je ne peux en aucun cas la rejeter, puisque cela aurait pour effet de souillé mon esprit se qui m'amènerais à la mort éternel sans retour possible.

Sa parait tellement simple en mon esprit, j'ai pas les mots. J'espère avoir apporté un peu de lumière, sachant que tout cela, c'est Dieu qui vous le révèlera.

Un dernier exemple. La torah nous parle d'aliment pur ou impur. Et, sans chercher à comprendre (est-ce que Dieu à vraiment dit ça?), nous obéissons, tout du moins pour ceux qui obéissent (selon l'Esprit de sainteté) à la Parole de Dieu, indivisible. C'est la foi que de faire confiance à la Parole pour des conseils qu'elle nous donne sans qu'on comprenne pourquoi.
Voilà, il y a une 10aine d'années, la science humaine, a fait une découverte: les animaux dit "pur" (par exemple une vache) ont un nerf qui relie leur cervelet à leur trachée. La science affirme que ses animaux là ne souffre absolument pas quand on leur coupe la gorge en les laissant se viser de leur sang, et que même il meurt dans une grande paisibilité. Et bien cela n'est pas le cas des animaux dit "impur". En soi, tuer, pour manger, un animal impur, c'est infliger du mal et de la souffrance à une créature de Dieu, et donc au créateur.

Que la grâce en Yeshuwa demeure avec vous

(PS: malgré que je suis comme autoritaire dans ma parole, j'ai toujours rien compris à l'infini grandeur de Dieu)

  Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette* :

Combien compte-t'on de mois dans une année ?
Répondre en lettre ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ