Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Découvrir Dieu > La (vraie) bonne nouvelle !      

La (vraie) bonne nouvelle !

Si vous avez déjà rencontré ou écouté des chrétiens «évangéliser» dans la rue,  vous les avez sûrement entendu crier aux passants «Jésus t'aime !». C'est vrai. Et il est tout aussi vrai que cette seule petite phrase peut parfois amener à Dieu ceux qui l'ont entendue.
Cependant lancer «Jésus t'aime !» à quelqu'un qui a de gros problèmes de santé ou qui fait face à des difficultés familiales ou qui vient de perdre un être cher, ce n'est pas cela qui va lui redonner de l'espoir ou la joie de vivre. Il va même plutôt en ressentir de la haine ou du dépit...
Mais ce n'est pas cela l'Évangile (euagellion en grec). Ce n'est pas cela la «bonne nouvelle» proclamée par les apôtres. Une vraie bonne nouvelle devrait nous réjouir, nous mettre de bonne humeur, nous transporter de joie !

Philippiens 4:4
Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous.

Alors pourquoi ne nous réjouissons-nous pas ? Pourquoi ne faisons-nous pas des bonds jusqu'au plafond ? 
Parce que nous n'avons pas compris (moi le premier) en quoi consistait véritablement l'Évangile — la vraie bonne nouvelle — qui devrait nous faire crier de joie jusque sur les toits !



L'évangile des apôtres

Les apôtres n'ont pas clamé dans tout Jérusalem «Yeshua vous aime !».
Le but des apôtres était de témoigner de la résurrection du Messie, de Son retour à la vie dans Son corps de chair et de sang.

Actes 1:21-26
Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu avec nous, 22 depuis le baptême de Jean jusqu'au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection. 23 Ils en présentèrent deux: Joseph appelé Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias. 24 Puis ils firent cette prière: Seigneur, toi qui connais les coeurs de tous, désigne lequel de ces deux tu as choisi, 25 afin qu'il ait part à ce ministère et à cet apostolat, que Judas a abandonné pour aller en son lieu. 26 Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres.

Et c'est bien ce qu'ils proclament après avoir été remplis du Saint-Esprit :

Actes 2:22-24
Hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes; 23 cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies. 24 Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle.

Actes 2:31-32
c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée, en disant qu'il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. 32 C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins.


La résurrection est une promesse de Dieu

Pierre nous rappelle la promesse de Dieu :

Actes 2:38-39
Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. 39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

La promesse ? Quelle promesse ?
La promesse du salut !

Psaumes 119:41
Éternel, que ta miséricorde vienne sur moi, Ton salut selon ta promesse!

Psaumes 119:81
Mon âme languit après ton salut; J'espère en ta promesse. 82 Mes yeux languissent après ta promesse; Je dis: Quand me consoleras-tu?

Psaumes 119:166
J'espère en ton salut, ô Éternel! Et je pratique tes commandements.

Savez-vous comment se dit le mot «salut» ou «secours» ou encore «délivrance» en hébreu ?
Il y a principalement deux mots en hébreu pour exprimer ces termes :
 
«teshua» (strong hébreu H8668)

 
«yeshua» (strong hébreu H3444)

Elohim a tenu Sa promesse de nous délivrer !

Fait «extraordinaire», c'est précisément par Yeshua (Jésus) que la promesse du salut («yeshua» en hébreu) a été accomplie !
Yeshua est mort. Et Il est revenu à la vie ! Il a revêtu Son corps glorieux de chair et de sang !
Voilà la bonne nouvelle !

Notre Sauveur a vaincu la mort. Il est ressuscité !
Grâce à Yeshua, nous avons vaincu la mort nous aussi !
C'est cela la bonne nouvelle ! Nous sommes enfin libérés de la loi du péché, délivrés de la conséquence ultime de nos péchés !

La promesse de Dieu s'accomplit d'ores et déjà !

Nous n'avons plus à craindre la mort car nous ne connaîtrons pas la mort..
Nous n'avons plus à avoir peur de la mort car NOUS NE POUVONS PAS MOURIR.
Littéralement. Vous avez bien lu. Et non, je ne suis ni fou ni en train de créer une nouvelle doctrine.
Lorsque nous demeurons en Yeshua, dans Sa Parole, nous ne pouvons PAS mourir.
Je n'invente rien. Je lis les paroles de Yeshua et j'ai confiance en Lui.
Attention : cela ne doit pas nous inciter à mettre fin à nos jours !
Il ne nous appartient pas de décider quand et comment nous devons quitter ce monde.
Le suicide est un péché devant l'Éternel.

Avant d'aller plus loin, il faut savoir que les croyants même morts ont toujours été considérés comme vivants par Dieu :

Luc 20:37-38
Que les morts ressuscitent, c'est ce que Moïse a fait connaître quand, à propos du buisson, il appelle le Seigneur le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob. 38 Or, Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants; car pour lui tous sont vivants.

Pour comprendre ce que j'affirme maintenant — à savoir que nous ne pouvons plus mourir désormais, il faut comprendre qu'il y a un avant-Yeshua et un après-Yeshua.
Attention : notez bien que j'ai écrit que nous ne pouvons pas mourir, pas que nous ressuscitons !
Ne pas mourir, c'est continuer à vivre. Ressusciter, c'est révêtir pleinement notre corps glorieux.

La mort avant la résurrection de Yeshua

Avant la mort et la résurrection de notre Dieu et Sauveur, la mort était la fin de la vie, un état de sommeil inconscient dans lequel sombre l'homme.

Psaumes 6:5
Car celui qui meurt n'a plus ton souvenir; Qui te louera dans le séjour des morts?

Psaumes 115:17
Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l'Éternel, Ce n'est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence

Psaumes 13:3
Regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu! Donne à mes yeux la clarté, Afin que je ne m'endorme pas du sommeil de la mort


La mort après la résurrection de Yeshua

Pourquoi a-t-il fallu attendre la résurrection de Yeshua pour que les choses changent ?
Parce qu'il fallait que Yeshua fut le premier-né en tout :

Colossiens 1:18
il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.


Pour ce qui est des croyants, voici ce qu'en dit Paul :

Romain 6:11
Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.

Romains 8:11
Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.


Écoutons maintenant le Maître parler de la mort.

Jean 8:51
En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort.

Les hommes ont la nuque raide et sont loin de se comporter comme des petits enfants lorsqu'il s'agit de croire. Ici vous pourriez objecter que Yeshua parle ici de la seconde mort. Mais qu'il s'agisse de la première mort ou de la deuxième mort, on parle bien de mort. Et que dit Yeshua ? Que l'on ne verra JAMAIS la mort si quelqu'un garde Sa Parole. Non pas que cette personne soit immortelle mais que si elle meurt, elle continue à vivre dans l'autre monde. Sans passer par la case «sommeil», celle habituellement nommée «mort». 

C'est ce que répète Yeshua de nouveau à Marthe au moment de la mort de Lazare :

Jean 11:23-26
Jésus lui dit: Ton frère ressuscitera. 24 Je sais, lui répondit Marthe, qu'il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. 25 Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; 26 et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?

Darby
et quiconque vit, et croit en moi, ne mourra point, à jamais. Crois-tu cela?

Chouraqui
et tout vivant qui adhère à moi ne mourra jamais en pérennité. Adhères-tu à cela ?

Et cette fois, qu'il s'agisse de la première mort ou de la seconde mort, notre Dieu déclare que nous ne mourrons jamais si nous croyons en Lui. Yeshua a-t-Il dit oui ou non que celui qui croit en Lui ne mourra «jamais» ? Oui, Yeshua a bien dit «jamais». Pas «un jour» ou «après la première mort». «JAMAIS».
«jamais» veut bien dire «jamais».
C'est cela la bonne nouvelle ! Nous ne mourrons jamais.
Même si nous mourons demain ou cet après-midi, nous ne mourons pas : nous rejoignons le paradis.
[Je parle ici de mort naturelle ou accidentelle. Pas de mort volontaire. Le suicide est un péché devant Dieu.]


Le paradis ?

Écoutons ce que dit notre Sauveur au brigand sur la croix :

Luc 23:43
Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.

La position de la virgule (avant ou après le «aujourd'hui» et qui fait parfois débat chez un certain nombre d'exégètes) ne rentre absolument pas dans le cadre de ce que j'expose. Ce qui m'intéresse ici, c'est le mot «paradis», «paradeisos» dans le grec original et dont la signification pour les juifs de l'époque de Yeshua est la suivante : 
«Le paradis est la partie du Hadès que les Juifs pensaient être la demeure des âmes des pieux jusqu'à la résurrection, certains comprenant que ceci est un paradis céleste»
Vous pourriez rétorquer que le «paradis» des juifs ne constituait qu'une croyance populaire purement humaine dans un lieu céleste où résident temporairement les âmes. 
Vous vous trompez car Yeshua Lui-même reprend à Son compte l'existence d'un tel lieu :

Luc 16:22-26
Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. 23 Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. 24 Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. 25 Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. 26 D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.


Par ailleurs, si les âmes des croyants ne résident pas dans un lieu temporaire nommé «paradis», si les croyants sont morts et enterrés et ne savent plus rien, n'entendent plus rien, à qui donc le Messie a-t-il été prêcher dans le séjour des morts ?
En effet, Pierre nous apprend que Yeshua a prêché la Bonne Nouvelle au séjour des morts.

1 Pierre 4:6
Car l'Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit.

À votre avis, qu'a donc enseigné Yeshua aux morts ? Yeshua a enseigné aux vivants du «paradis» que Dieu tiendrait Sa promesse de les ressusciter dans un corps glorieux !

Lisons ce qu'a vu Jean dans sa vision :

Apocalypse 6:9-11
Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu. 10 Ils crièrent d'une voix forte, en disant: Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre? 11 Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu'à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux

Jean a vu des âmes mortes vivantes, en vie, non ressuscitées qui réclamaient justice et vengeance.
Vous pourriez objecter que la scène est purement symbolique mais alors pourquoi leur fut-il dit de patienter encore jusqu'à ce que soit complet le nombre de leurs compagnons de service ?

Pensez-vous ici que Paul avait vraiment hâte de mourir et dormir ou pensez-vous qu'il préférait réellement la mort et le sommeil plutôt que de servir Yeshua sur terre ?

Philippiens 1:23-24
Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur; 24 mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair.

Non, bien sûr que non ! Paul savait qu'en mourant, il ne mourrait pas mais passerait non pas de vie à trépas mais de la vie à la vie et qu'il rejoindrait directement Yeshua !

C'est cela la bonne nouvelle pour nous qui sommes croyants !
C'est cela l'Évangile que nous devons avoir en tête lorsque nous parlons de Yeshua autour de nous !
C'est cela qui doit nous réjouir chaque jour de notre vie, c'est cela qui doit nous ôter toute crainte de l'ennemi et toute peur de la mort. Parce qu'elle a été vaincue et terrassée.

Réaliser, assimiler, comprendre cette réalité de la vie immédiatement après la vie jette une nouvelle lumière sur la vie et la mort, sur notre foi, sur la puissance et l'amour de notre Dieu.

Philippiens 4:4
Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous.

Que le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob vous bénisse en Yeshua !
Réjouissez-vous en Yeshua car nous sommes vivants à jamais ! Alleluia !

Crédit Photo : Robert Collins (Unsplash)

 Publié le 04-03-2021 par Thierry R.   Copie autorisée avec mention de l'auteur

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Quel est le numéro de département de Paris (intra-muros) ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ