Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Les commandements > La loi, quelle loi ?      

La loi, quelle loi ?


Si vous demandez à un «chrétien» si la loi de Dieu est toujours en vigueur, il y a 99,99% de chances qu'il réponde que la loi de Dieu a été abolie. Mais là n'est pas mon propos. Ce que j'ai noté en revanche, c'est que la majorité — pour ne pas dire la totalité — des «chrétiens» ignorent absolument ce qu'est la loi de Dieu intrinsèquement. Pour beaucoup, la loi relève du registre du «c'est le sabbat et tout ça» ou encore «c'est pour les juifs»...

Les juifs pharisiens ont dénombré 613 lois, — 613 mitzvot. Si vous pensez que c'est beaucoup, c'est que vous n'avez jamais feuilleté les pages du Code Civil, du Code du Travail ou du Code de la Construction. Dans les pays dits «civilisés», presque chaque domaine d'activité dans la vie de la société dispose de son code.  

De la même manière que toutes les lois votées en France n'impactent pas nécessairement votre mode de vie personnel, toutes les lois que Dieu a promulguées ne sont pas appliquables en tout temps ni à toute la population. Certaines lois sont spécifiques à la femme enceinte qui accouche. D'autres lois s'appliquent seulement aux sacrificateurs. D'autres lois encore régissent la manière de faire une offrande à Dieu. Dieu ne vous oblige pas à faire une offrande si vous n'en avez pas envie !

Jetez un simple coup d'oeil aux nombreuses lois votées dans ce pays chaque année et qui viennent s'ajouter aux anciennes lois déjà existantes et admettez honnêtement que ce ne sont pas 613 lois de plus ou de moins qui vont bouleverser votre vie... Enfin, si, quand même. Car les lois humaines ne vous obligent pas à vous reposer lorsque vous n'en avez pas envie et n'encadrent pas rigoureusement le contenu de votre assiette. La loi de Dieu le fait.

Les commandements de Dieu régissent notre rapport avec Dieu et avec notre prochain.

On trouve deux différents types de loi : les lois requérant le versement du sang et celles n'en requérant pas. Lorsqu'il est question d'offrandes, d'actions de grâces ou d'expiation, le sang d'un animal est requis. À ce titre, la circoncision peut être considérée comme une offrande (de son propre corps) et comme un sacrifice d'expiation.

Les lois sur le péché : sacrifices d'expiation et de culpabilité

Le Lévitique — le livre récapitulant les lois et ordonnances de Dieu — contient une section particulière sur les sacrifices d'expiation et les sacrifices de culpabilité.

Selon que c'est le sacrificateur ou toute l'assemblée ou un chef ou quelqu'un du peuple qui a péché, les modalités du sacrifice d'expiation du péché diffèrent (Lévitique 4).

Si quelqu'un commet une faute «involontaire», le sacrifice de culpabilité lui permet d'être pardonné de sa faute. (Lévitique 5).

Toutes les lois de Dieu sont encore en vigueur. Même les lois portant sur le péché n'ont pas été abolies : elles sont tout autant valables aujourd'hui que hier. C'est pour cela que Yeshua avait déclaré ne pas être venu abolir mais accomplir : IL est venu s'offrir Lui-même en sacrifice expiatoire pour satisfaire aux lois divines qui exigent un sacrifice expiatoire. Le sacrifice parfait de Yeshua n'a pas remplacé les offrandes : il est LUI-MÊME l'offrande parfaite et éternelle. 

Hébreux 7:25
C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. 26 Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, 27 qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. 


La circoncision

La circoncision est toujours obligatoire car nous sommes la postérité d'Abraham :

Galates 3:29
Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.

Romains 9:6-8
Ce n'est point à dire que la parole de Dieu soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël, 7 et, pour être la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit: En Isaac sera nommée pour toi une postérité, 8 c'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.

Or la postérité d'Abraham est tenue d'observer la circoncision :

Genèse 17:10-14
C'est ici mon alliance, que vous garderez entre moi et vous, et ta postérité après toi: tout mâle parmi vous sera circoncis. 11 Vous vous circoncirez; et ce sera un signe d'alliance entre moi et vous. 12 À l'âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations, qu'il soit né dans la maison, ou qu'il soit acquis à prix d'argent de tout fils d'étranger, sans appartenir à ta race. 13 On devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acquis à prix d'argent; et mon alliance sera dans votre chair une alliance perpétuelle. 14 Un mâle incirconcis, qui n'aura pas été circoncis dans sa chair, sera exterminé du milieu de son peuple: il aura violé mon alliance.

Grâce à Paul, nous savons que la circoncision du coeur — la foi qui conduit à l'observation des ordonnances de la loi — est plus parfaite aux yeux de Dieu que la simple circoncision physique. C'est ce que Paul écrit noir sur blanc dans sa lettre aux Romains (notez bien la condition «SI») :

Romains 2:26-27
26 Si donc l'incirconcis observe les ordonnances de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas tenue pour circoncision?
27 L'incirconcis de nature, qui accomplit la loi, ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre de la loi et la circoncision?

C'est pourquoi Paul écrit :

Galates 5:6
Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l'incirconcision n'a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité.

Une foi agissante comment ? En conduisant à l'observation des ordonnances de la loi !

Et Paul confirme encore et encore :

1 Corinthiens 7:19
La circoncision n'est rien, et l'incirconcision n'est rien, mais l'observation des commandements de Dieu est tout.

Le but de la foi, c'est l'observation des commandements et ordonnances de Dieu. C'est cela la vraie circoncision.

Pourtant lorsque Paul s'adresse aux Galates, il peut sembler s'opposer à la circoncision :

Galates 5:3
Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. 3 Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu'il est tenu de pratiquer la loi tout entière. 4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce.

Relisez bien les deux phrases soulignées : Paul affirme que celui qui se fait circoncire afin de se justifier doit pratiquer la loi tout entière

Si Paul est opposé à la circoncision, pourquoi le même Paul affirmerait-il dans Romains que le païen est tenu d'observer les ordonnances de la loi pour être circoncis ?
Si Paul est opposé à l'observation des commandements de Dieu, pourquoi le même Paul affirmerait-il dans 1 Corinthiens 7:19 qu'il faut les observer ?
Soyez logique ! Réveillez-vous ! Paul n'est ni brouillon ni incohérent !

Mais pourquoi Paul parle-t-il alors de la loi tout entière dans Galates 5 ? Qu'entend-il par là ? 

Depuis que Yeshua s'est livré sur la croix, les sacrifices d'expiation et de culpabilité n'ont plus lieu d'être. Ils sont devenus non pas obsolètes mais inutiles et redondants pour ceux qui acceptent de croire dans le sacrifice du Messie. Ceux qui refusent la justification par le sacrifie de Yeshua et veulent se justifier par la circoncision sont tenus d'observer la loi tout entière, c'est-à-dire toute la loi, y compris les lois portant sur les sacrifices d'expiation et de culpabilité.

Le Messie Yeshua (Jésus) est le sacrifice parfait, l'offrande expiatoire ultime. Mais si nous refusons le don parfait de Dieu, alors nous devons présenter à Dieu des offrandes (imparfaites)  pour nos péchés. Mais ces offrandes étant imparfaites, la «grâce» qui en résulte sera «imparfaite». Nous ne serons pas totalement lavés de nos péchés. 

Hébreux 9:9-14
C'est une figure pour le temps actuel, où l'on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, 10 et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu'à une époque de réformation. 11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création; 12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. 13 Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, 14 combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!


Dans le livre des Actes, lorsque s'élève la polémique autour de la circoncision, 

Actes 15:1
Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n'êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.

Actes 15:5
Alors quelques-uns du parti des pharisiens, qui avaient cru, se levèrent, en disant qu'il fallait circoncire les païens et exiger l'observation de la loi de Moïse.

il s'agit également de savoir sur quelle base l'homme est justifié. C'est ce que dit l'apôtre Pierre :

Actes 15:8-10
Et Dieu, qui connaît les coeurs, leur a rendu témoignage, en leur donnant le Saint-Esprit comme à nous; 9 il n'a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs coeurs par la foi. 10 Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n'avons pu porter?

Le joug dont il est question, ce ne sont pas les commandements et ordonnances de Dieu, ce sont les rites des sacrifices d'expiation et de culpabilité qui n'ont jamais pu ôter des hommes la conscience de leurs péchés et n'ont jamais pu purifier leurs coeurs comme la foi dans le sacrifice de Christ le permet :

Hébreux 9:9
C'est une figure pour le temps actuel, où l'on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, 10 et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu'à une époque de réformation.

Hébreux 9:13
Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, 14 combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!

Auparavant, la circoncision avait pour but — symbolique— de laver et purifier physiquement — mais imparfaitement — la conscience des hommes par le versement du sang. Le versement du sang de Yeshua est parfait et purifie — et justifie — par la foi la conscience des disciples de manière parfaite.

Lois sur les offrandes

Les autres lois portent sur les offrandes volontaires, les viandes pures et impures, les fêtes de Dieu et les lois portant sur l'hygiène et les règles de vie.

Offrandes de gros et menu bétail, offrandes d'oiseaux (Lévitique 1)
Offrandes de fleur de farine et de gâteau (Lévitique 2)
Sacrifices d'actions de grâces de gros et menu bétail (Lévitique 3)


Le chapitre 6 et le chapitre 7 constituent un «résumé» des modalités portant sur la loi de l'holocauste, de l'offrande, du sacrifice d'expiation, du sacrifice de culpabilité, de la consécration, et du sacrifice d'actions de grâces. Le chapitre 22 détermine les animaux agréés pour les offrandes et sacrifices.

Lois concernant les sacrificateurs

Le chapitre 8 et le chapitre 9 portent sur les actes du sacrificateur et de ses assistants pendant les cérémonies.
Lois et droits des sacrificateurs : Lev 20-21.

Lois sur les viandes pures et impures

Les viandes pures et impures sont déterminées dans le Lévitique 11.

Lois diverses : hygiène et vie sociale

Lois et offrandes sur la femme qui accouche : Lév 12.
Lois et offrandes sur la lèpre et la teigne : Lév 13 et 14.
Lois sur les flux, gonorrhée ou pollution : Lév 15.
Expiation pour le sanctuaire : Lév 16.
Consommation du sang : Lév 17.
Nudité, inceste, zoophilie : Lév 18.
Lois diverses : Lév 19-20, 27.

Lois portant sur les fêtes et célébrations

Les fêtes et les sabbats annuels ainsi que les jubilés sont traités dans Lev 23 et Lev 25.


 Publié le 11-03-2020 par Thierry R.   Copie autorisée avec mention de l'auteur

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Dans le nombre "53982076", quelle est la somme du premier et du dernier chiffre ?
Ecrivez-le en lettres ?


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ