Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Les commandements > Les vierges : les sages et les folles

La parabole des 10 vierges

La parabole des 10 vierges a fait couler beaucoup d'encre et de salive et de nombreuses argumentations ont été avancées quant à la signification de l'huile supplémentaire dont les sages étaient pourvues et que les folles avaient négligé d'emporter. D'autres explications existent et je n'ai pas la prétention d'en avoir l'interprétation exclusive mais je suis parvenu au raisonnement suivant après avoir longtemps médité sur cette parabole du Seigneur.


Il est important de rappeler que la parabole des 10 vierges décrit la situation des élus au moment de l'enlèvement.

Notons d'abord que toutes les vierges, y compris les folles, possédaient une lampe avec un réservoir contenant déjà de l'huile. La différence tient dans ce que les vierges sages avaient pris la précaution de se munir d'une réserve supplémentaire. De l'huile en plus, au cas où, comme on dit...

Matthieu 25:1
Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases.


La suite de l'histoire montre que les sages avaient eu raison d'emporter une réserve supplémentaire d'huile car l'époux ayant tardé, les lampes de toutes les vierges avaient brûlé toute l'huile du réservoir de la lampe. Mais grâce à leur réserve d'huile en plus, les vierges sages ont été les seules en mesure de se joindre à l'époux lorsqu'il est arrivé.

Matthieu 25:5
Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous.


Les vierges folles, qui n'avaient pas pris d'huile en plus, sont allées en acheter mais une fois arrivées à la salle des noces, elles ont trouvé porte close. Il était trop tard !

Matthieu 25:10
Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas.


Les vierges sont les chrétiens qui vivront le retour du Christ

Toutes les vierges étaient dans l'attente de l'époux.
Comme tous les chrétiens attendent le retour de Jésus-Christ (l'enlèvement de l'Église).

Toutes les vierges avaient une lampe pleine d'huile.
Comme tous les chrétiens ont la foi.

Seules les vierges sages avaient prévu un complément d'huile en plus.

Les vierges folles avaient décidé de s'en passer car elles étaient persuadées de ne pas en avoir besoin, que l'huile seule de la lampe suffirait.
Comme la majorité des chrétiens pensent aujourd'hui que la foi seule suffit.

Quelque chose en plus...

A chaque fois que je tente de convaincre de la nécessité d'observer les commandements de Dieu ainsi que les 4 commandements décrétés par les apôtres en Actes 15, deux cas de figure apparaissent.

Dans le meilleur des cas, on me dit que seule la foi sauve. Et c'est vrai, seule la foi sauve ! Mais la parabole des vierges ne traite pas du salut mais de l'enlèvement des chrétiens qui vont à la rencontre de l'époux !

Dans le pire des cas, on me qualifie de légaliste voire de pharisien...

S'ensuit alors une conversation à l'issue de laquelle je suis obligé de justifier mon observation des commandements et mon amour pour le Christ :
«— Je n'observe pas les commandements pour être sauvé mais par amour pour le Christ et pour être grand dans le royaume des cieux.
— Donc l'observation des commandements, ce n'est pas la base du salut, c'est quelque chose que tu fais en plus...
Oui, c'est vrai, tu as raison»

Et la conversation s'arrête là. Que puis-je ajouter d'autre ?

Mais c'est le «en plus» qui est intéressant. Et c'est exactement cela qui constitue le complément d'huile dont nous aurons besoin lorsque la réserve de notre lampe sera épuisée.

En effet, souvenons-nous que dans Matthieu 5:19, Jésus ne fait pas de l'observation des commandements une condition absolue du salut mais il indique la manière de devenir le plus grand au ciel. Entre nous, à votre avis, entre ceux qui se seront efforcés de devenir les plus grands et ceux qui se seront croisés les bras en se contentant du salut minimum qui leur était offert, lequel des deux groupes plaira le plus au Seigneur ?

Ce n'est pas peut-être pas une coïncidence si la parabole, qui suit immédiatement celle des 10 vierges, indique que le maître fut irrité contre le serviteur qui s'était contenté de son talent sans même l'avoir fait travailler en banque... En d'autres termes, il fut reproché au serviteur de n'avoir fait aucune œuvre quelconque... 


Publié le 16-11-2017 par Thierry Riviere  Modifié le 26-01-2018   Copie autorisée (avec mention de l'auteur et lien vers l'article original)

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Combien font quatre multipliés par sept ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ