Via Dei, le chemin de Dieu

«Lorsque l'incrédulité devient une foi, elle est moins raisonnable qu'une religion»
Edmond de Goncourt

Via Dei > Sujets de réflexion > À propos de l'enseignement de Netivot Olam      

À propos de l'enseignement de Netivot Olam

Qu'est-ce qu'un commandement de Dieu ?
La question ne devrait pas être posée mais les disciples sont tellement (et facilement) enclins à suivre n'importe quel vent de doctrine — pour peu qu'ils y retrouvent des mots comme «Elohim» ou «Yeshua» — qu'il convient de remettre les choses à leur place — si toutefois c'est bien l'ordre de Dieu que vous recherchez et non celui des hommes.

Qu'est-ce donc qu'un commandement de Dieu ?
Il s'agit ni plus ni moins d'un ordre de Dieu que nous devons exécuter. Pour notre bien.

À quoi ressemble un commandement de Dieu dans la Bible ?
Dans la Torah, les commandements de Dieu sont simples, clairs, limpides et ne prêtent pas à confusion car précisément Dieu n'est pas un Dieu de désordre.

Les commandements de Dieu peuvent se présenter sous la forme impérative :

Exode 20
Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. [...]
Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.


Les commandements divins peuvent revêtir la forme d'un futur directif tant au négatif:

Exode 20
Tu ne tueras point.
Tu ne commettras point d'adultère.
Tu ne déroberas point.

qu'à l'affirmatif :

Lévitique 1:3-4
Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l'offrira à l'entrée de la tente d'assignation, devant l'Éternel, pour obtenir sa faveur. 4 Il posera sa main sur la tête de l'holocauste, qui sera agréé de l'Éternel, pour lui servir d'expiation. 5 Il égorgera le veau devant l'Éternel


Lorsque cela est nécessaire, l'Éternel précise qui est le destinataire du commandement. Il peut s'agir d'un commandement applicable à l'ensemble de la nation en général ou à une catégorie d'individus, lié à un cas spécifique et des conditions particulières ou valable en toutes circonstances :

Exemples de commandement général applicable à tous :

Nombres 15:37-38
L'Éternel dit à Moïse: Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur qu'ils se fassent, de génération en génération, une frange au bord de leurs vêtements, et qu'ils mettent un cordon bleu sur cette frange du bord de leurs vêtements. 39 Quand vous aurez cette frange, vous la regarderez...

Lévitique 11:1
L'Éternel parla à Moïse et à Aaron, et leur dit: Parlez aux enfants d'Israël, et dites: Voici les animaux dont vous mangerez parmi toutes les bêtes qui sont sur la terre.

Exemples de commandement applicable à tous mais sous condition :

Lévitique 1:1-3
L'Éternel appela Moïse; de la tente d'assignation, il lui parla et dit: Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Lorsque quelqu'un d'entre vous fera une offrande à l'Éternel, il offrira du bétail, du gros ou du menu bétail. Si son offrande est un holocauste de gros bétail

Nombres 6:1-2
L'Éternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras: Lorsqu'un homme ou une femme se séparera des autres en faisant voeu de naziréat, pour se consacrer à l'Éternel, 3 il s'abstiendra de vin et de boisson enivrante


Le point commun de tous les commandements de Dieu est leur clarté, leur limpidité et la compréhension immédiate qui en découle. Il ne faut pas avoir fait HEC ou Polytechnique pour comprendre le sens des commandements ni leur origine. On sait immédiatement que Dieu est l'auteur des commandements. Parce que c'est écrit noir sur blanc. Les commandements de Dieu sont accessibles et compréhensibles à tous les lecteurs de la Parole, indépendamment de leurs origines ou de leur culture. Il suffit de lire la Parole pour être informé de la Volonté de Dieu.

Les commandements de Dieu ne doivent pas être devinés : ils sont énoncés clairement par la bouche même de Dieu. Faire dire à Dieu ce qu'IL n'a PAS dit, c'est le faire menteur.

Faire passer la volonté de l'homme pour un COMMANDEMENT de DIEU est une abomination.

Par trois fois, la bouche de Dieu nous avertit de ne pas retrancher et de ne rien ajouter à la Parole :

Deutéronome 4:2
Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien; mais vous observerez les commandements de l'Éternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris.

Deutéronome 12:32
Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n'y ajouterez rien, et vous n'en retrancherez rien.

Ecclésiaste 3:14
J'ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu'il n'y a rien à y ajouter et rien à en retrancher, et que Dieu agit ainsi afin qu'on le craigne.


C'est l'enseignement même de Dieu. Qui est bafoué régulièrement par les enseignants de Netivot Olam. Comme celui de Paul.

Netivot Olam et Pessah

Si vous lisez l'article de Netivot Olam sur Pessah, vous apprendrez que Dieu a ordonné de nouveaux commandements que vous serez bien en peine de trouver dans la Torah.



Il n'y a pratiquement rien à redire sur les 10 premiers points évoqués, même si parfois ils sont discutables comme le «commandement» à propos des 4 coupes de vins. Pourquoi pas 2, pourquoi pas 3, pourquoi pas 5 ? Dieu aurait-IL ordonné cela ? Où, à qui, quand ?... Mais cela reste un détail si l'on considère l'aberration qui suit.

C'est donc le 11ème et dernier point qui a attiré toute mon attention : «seuls les circoncis peuvent manger l'agneau sacrifié» basé sur Exode 12 (non pas des versets "3 à 26" comme ils l'indiquent mais de 43 à 49).

Exode 12:43-49
L'Éternel dit à Moïse et à Aaron: Voici une ordonnance au sujet de la Pâque: Aucun étranger n'en mangera. 44 Tu circonciras tout esclave acquis à prix d'argent; alors il en mangera. 45 L'habitant et le mercenaire n'en mangeront point. 46 On ne la mangera que dans la maison; vous n'emporterez point de chair hors de la maison, et vous ne briserez aucun os. 47 Toute l'assemblée d'Israël fera la Pâque. 48 Si un étranger en séjour chez toi veut faire la Pâque de l'Éternel, tout mâle de sa maison devra être circoncis; alors il s'approchera pour la faire, et il sera comme l'indigène; mais aucun incirconcis n'en mangera. 49 La même loi existera pour l'indigène comme pour l'étranger en séjour au milieu de vous.

Je suis étonné que des enseignants de la pointure de Benjamin ou d'Ezra ne soient pas au fait de ce qui constitue la vraie judaïté et la vraie circoncision. Si vous non plus, vous ne savez pas ce qui fait vraiment un juif et ce qui fait vraiment la circoncision, je vous invite humblement à lire cet article avant de prendre parti et d'approuver ou de critiquer votre serviteur.

Je suis étonné (seulement à moitié) que des enseignants tels que ceux de Netivot Olam n'aient rien compris à l'enseignement de Paul et soient encore empêtrés dans un schéma juif/goy, circoncis/incirconcis. Nier que la vraie circoncision, ce n'est pas celle de la chair, c'est soit un reniement soit un aveu d'incompréhension de l'enseignement de Paul :

Romains 2:29
Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement; et la circoncision, c'est celle du coeur, selon l'esprit et non selon la lettre.


Netivot Olam et Pourim

Les enseignants de Netivot Olam évoquent dans leur article sur Pourim des «commandements» (obligatoires si on se réfère aux coutumes "non obligatoires") et d'autres «coutumes non obligatoires»...


Je vous invite à lire, relire, tordre, retordre, étudier, examiner et réexaminer les versets d'Ester 9:17-32 et même tout le livre d'Ester si le coeur vous en dit, et montrez-moi où vous voyez un seul commandement de Dieu dans ce livre !

Comprenez-moi bien : je n'ai rien contre Pourim, je n'ai rien contre un festin joyeux ce jour-là, je n'ai rien à dire contre le fait de donner à manger aux pauvres ce jour-là, je n'ai rien contre le fait de lire l'intégralité du livre d'Ester ce jour-là mais au nom de la Vérité, au nom de Yeshua, au nom de la Parole, ne mentez pas en enseignant qu'il s'agit de commandements obligatoires de Dieu. Dites la vérité : reconnaissez et avouez que c'est une tradition d'homme et que c'est votre choix (et votre droit) de vouloir la suivre. Et non pas que c'est un commandement de Dieu.

Comment peut-on avoir l'audace, le culot et l'arrogance d'écrire et d'enseigner que DIEU A COMMANDÉ de célébrer Pourim à telle date, d'organiser un «festin joyeux», d'offrir «au moins» deux portions alimentaires à «au moins» une personne et de lire l'intégralité du livre d'Ester !

Proverbes 14:12 / 16:25
Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c'est la voie de la mort.


Lisez ou relisez la définition biblique du menteur et sauf à renier la Parole de Elohim, ceux qui ajoutent à la Parole sont explicitement tenus pour des menteurs dont le sort est la perdition !

Révélation 22:15
Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge!


Netivot Olam et la kippa

Les enseignants de Netivot Olam n'en sont pas à leur galop d'essai dans l'enseignement de mensonges : dans une vidéo récente, ils enseignent que se couvrir la tête devant l'Éternel serait une «obligation» : «Mais on n'est pas obligé de mettre une kippa. On peut mettre un turban, un béret, un chapeau du moment qu'on a la tête couverte»...

Et Benjamin de citer avec force versets que nous sommes appelés à être sacrificateurs, ce qui est très vrai :

Exode 19:6
Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi; 6 vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte.

et le livre de la Révélation nous le rappelle également :

L'APOCALYPSE 1
6 et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen!

L'APOCALYPSE 5
10 tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.

L'APOCALYPSE 20
6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.


Benjamin martèle donc que nous sommes de (futurs) sacrificateurs et justifie le port de la kippa au motif que la kippa fait partie des vêtements des sacrificateurs et cite Exode 29:9 pour le «prouver» :

Exode 29:9
Tu mettras une ceinture à Aaron et à ses fils, et tu attacheras des bonnets aux fils d'Aaron. Le sacerdoce leur appartiendra par une loi perpétuelle. Tu consacreras donc Aaron et ses fils.

Juste avant le verset 9, on trouve les versets 5, 6, 7 qui concernent seulement le COHEN HAGADOL (le grand sacrificateur).

Exode 29:5-7
Tu prendras les vêtements; tu revêtiras Aaron de la tunique, de la robe de l'éphod, de l'éphod et du pectoral, et tu mettras sur lui la ceinture de l'éphod. 6 Tu poseras la tiare sur sa tête, et tu placeras le diadème de sainteté sur la tiare. 7 Tu prendras l'huile d'onction, tu en répandras sur sa tête, et tu l'oindras.

Puis on trouve le verset 8 qui concerne à la fois le grand sacrificateur (Aaron) et les sacrificateurs (les fils d'Aaron) :

Exode 29:8
Tu feras approcher ses fils, et tu les revêtiras des tuniques. 9 Tu mettras une ceinture à Aaron et à ses fils, et tu attacheras des bonnets aux fils d'Aaron.

Le verset soigneusement selectionné par Benjamin indique effectivement que le grand sacrificateur et les sacrificateurs doivent porter une tunique, une ceinture et un bonnet et nous savons par ailleurs qu'il y a une différence entre le "grand sacrificateur" et les autres "sacrificateurs" puisque le grand sacrificateur doit certes porter la tiare (le bonnet) mais également la tunique, l'éphod, le pectoral, la ceinture, le diadème et l'huile d'onction.

Si nous écoutons bien l'enseignement de Netivot Olam à la 3:38 minute de la vidéo, «le grand sacrificateur ne pouvait pas se découvrir la tête même pour un deuil». Benjamin cite Lévitique 21:10 pour le prouver :

Lévitique 21:10
Le sacrificateur qui a la supériorité sur ses frères, sur la tête duquel a été répandue l'huile d'onction, et qui a été consacré et revêtu des vêtements sacrés, ne découvrira point sa tête et ne déchirera point ses vêtements. 11 Il n'ira vers aucun mort, il ne se rendra point impur, ni pour son père, ni pour sa mère.

Sauf que Benjamin embrouille volontairement les esprits et crée la confusion entre les "sacrificateurs" et le "grand sacrificateur".

Relisez bien et soyez honnête — une fois dans votre vie, cessez de croire ce que l'on vous dit et refléchissez : qui ne peut se découvrir la tête même pour un mort ? Les "simples" sacrificateurs ou le "grand sacrificateur" ? N'importe quel sacrificateur ou «celui qui a la supériorité sur ses frères» ? L'huile d'onction est-elle répandue sur la tête de tous les sacrificateurs ou seulement sur la tête du grand sacrificateur ?

Je n'en ai pas terminé avec les mensonges de Netivot Olam qui vous enseigne que vous êtes de "grands sacrificateurs" ! Relisez les versets mentionnés plus haut (Rev 1:6, Rev 5:10, Rev 20:6) et vous verrez bien si vous êtes un «grand sacrificateur» ou un «sacrificateur» ! Mais alors qui est donc ce sacrificateur qui a la supériorité sur ses frères et sur la tête duquel a été répandue l'huile d'onction ?

Je vous le donne en mille : c'est Yeshua qui est le seul et unique GRAND SACRIFICATEUR (et pas vous, ni moi, ni Ezra ni Benjamin).

Hébreux 2:17
En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple;

Hébreux 5:10
Dieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek.

Hébreux 6:20
là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek.


À qui donc s'adresse ce commandement de ne pas se découvrir la tête même pour un mort ? Au grand sacrificateur ou à tous les sacrificateurs ?

Alors, humilions-nous et cessons d'usurper un titre et une fonction qui nous dépassent et dont nous sommes indignes même en pensée.

Maintenant que vous êtes revenu(e) à la raison, montrez-moi le commandement de Dieu qui ordonne aux «sacrificateurs» — je ne parle pas du GRAND SACRIFICATEUR — de garder le bonnet «même en cas de deuil».

Je ne relève même pas l'allusion faite à David qui s'était couvert pour pleurer... C'est lassant de lutter contre autant de mauvaise foi.

Entendez-moi bien : vous pouvez porter ce que vous voulez sur la tête, des chapeaux, des truites ou des fonds de culottes, cela ne me fait ni chaud ni froid. Mais n'enseignez pas que c'est «biblique» et que Dieu nous l'a ordonné. Vous mentez.

Non, Yeshua ne portait pas de kippa.

Petits et grands commandements

Nous connaissons tous le plus grand commandement de Dieu :

Matthieu 22:36-40
Maître, quel est le plus grand commandement de la loi? Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.


Mais qu'en est-il du plus petit ? Nous avons tous en mémoire Yeshua disant :

Matthieu 5:19
Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.
(SEGOND 1910)

Quiconque donc aura supprimé l'un de ces plus petits commandements et aura enseigné ainsi les hommes, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; et quiconque l'aura pratiqué et enseigné, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 20 Car je vous dis que, si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.
(DARBY)

et la très grande majorité des disciples estiment que le plus petit commandement auquel pensait Yeshua était évidemment le quatrième commandement, le sabbat. Je faisais partie également de ces gens-là. Plus maintenant.

Je suis désormais persuadé que le plus petit commandement, le plus insignifiant, celui auquel personne n'a jamais accordé d'importance, ni hier ni aujourd'hui, c'est précisément celui qui consiste à garder la Parole pure et intacte sans rien y ajouter ni enlever :

Deutéronome 4:2
Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien; mais vous observerez les commandements de l'Éternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris.

Deutéronome 12:32
Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n'y ajouterez rien, et vous n'en retrancherez rien.


Proverbes 14:12 / 16:25
Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c'est la voie de la mort.


 Publié le 01-05-2020 par Thierry R.   Copie autorisée avec mention de l'auteur

Vous pouvez réagir à cet article ! Vos commentaires sont les bienvenus !

Votre nom* :
Site web :
Votre commentaire* :

Devinette :

Combien les dalmatiens étaient-ils ?
Répondre en chiffre dans la case ci-dessous...


 

Les champs marqués * sont obligatoires. La publication des commentaires est soumise à validation.
Site créé à la gloire de Jésus-Christ