Via Dei, le chemin de Dieu

«Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.»
Jean 14:6
1 Voici, un roi régnera pour la justice; les chefs seront des chefs pour le jugement. 2 Et c’est l’homme, comme un abri contre le souffle, un voile contre la trombe, comme des canaux d’eaux dans l’aridité, comme l’ombre d’un rocher lourd sur une terre fatiguée. 3 Les yeux des voyants ne seront plus ternis; les oreilles des entendeurs seront attentives. 4 Le coeur des pressés discernera pour pénétrer; la langue des bègues se hâtera de parler clair. 5 Le vil ne sera plus crié: « Gratificateur »; Le malin ne sera plus dit: « Opulent ».

6 Oui, le vil parle de vilenie; son coeur fait la fraude, pour faire l’hypocrite, pour parler à IHVH-Adonaï en divagation, pour spolier l’être affamé et faire manquer de boisson l’assoiffé. 7 Le moyen, ses moyens sont mauvais. Il projette des atrocités, pour détruire les humiliés avec les dits du mensonge, quand le pauvre parle avec justesse. 8 Le gratificateur projette des gratifications; il se lève pour les gratifications.

9 Femmes sereines, levez-vous, entendez ma voix; filles sûres, écoutez mon dit. 10 Dans un an et quelques jours vous vous agiterez, sûres: oui, la vendange est achevée, la récolte ne reviendra plus. 11 Tressaillez, sereines; agitez-vous, sûres, dévêtues, nues, la ceinture sur les lombes. 12 Sur les seins, lamentez-vous, sur les champs du désir, sur la vigne en fruit. 13 Sur la glèbe de mon peuple, les carthames, le paliure montent; oui, sur toutes les maisons de gaieté, sur la cité allègre. 14 Oui, le château est lâché, cohue d’une ville abandonnée; l’acropole et le beffroi sont des grottes en pérennité, alacrités des onagres, pâtures des troupeaux, 15 jusqu’à ce que se dénude sur nous le souffle d’en haut. Alors le désert sera en verger et le verger sera compté pour forêt.

16 Le jugement résidera au désert, la justification siégera au verger. 17 Et c’est l’oeuvre de la justification, la paix, le service de la justification, le calme, la sécurité, jusqu’en pérennité. 18 Mon peuple habite l’oasis de la paix, les résidences sûres, les reposoirs de sérénité. 19 Grêle à la chute de la forêt, quand la ville d’effondrement s’effondrait. 20 En marche, semeurs sur toutes les eaux, envoyeurs des pattes du boeuf et de l’âne !




 
Site créé à la gloire de Jésus-Christ 0